AccueilQui a dit quoi ? Avec Guilhem Chaumont

Qui a dit quoi ? Avec Guilhem Chaumont

« Qui a dit quoi ? » est une série d’articles lancée par Coin24 ayant pour but d’interroger des acteurs francophones du monde de la crypto-monnaie et de la blockchain pour vous éclairer sur des concepts ou vous présenter des solutions ou des produits liés à cette industrie pleine d’avenir. 

Pour retrouver tous les articles « Qui a dit quoi ? », cliquez ici.

Qui est Guilhem Chaumont ?

Guilhem est le co-founder et CEO de Flowdesk, startup spécialisée dans le trading, le brokerage et la garde d’actifs numériques. Actif depuis juin 2020, Flowdesk est basé à Paris et est le premier market-maker enregistré auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) en tant que prestataire de services sur actifs numériques (PSAN).

Pourriez-vous présenter Flowdesk à nos lecteurs ?

Flowdesk est une société française évoluant dans le secteur des crypto-monnaies créée il y a un peu plus d’un an. Ce market maker profite également du statut de PSAN (Prestataires de Services sur actifs numériques) auprès du régulateur français, l’Autorité des Marchés Financiers (AMF)

On assure essentiellement des services financiers dans le domaine de la fourniture de liquidités, de la garde et des opérations de brokerage. On travaille principalement avec des clients qui ont émis des tokens et qui ont besoin de liquidité sur les marchés secondaires. 

Les marchés secondaires permettent en effet d’acheter et de vendre des actifs déjà existants. Ce marché est important pour les investisseurs particuliers, mais aussi institutionnels, qui souhaitent s’exposer au marché des crypto-monnaies. Comme le souligne Guilhem, les investisseurs et les traders de crypto-monnaies veulent pouvoir acheter ou vendre leurs tokens en profitant du fait que le marché des crypto-monnaies est  ouvert 24h/24, 7j/7 et 365 jours par an. 

C’est pour cela que nos clients, quelque soit leur taille, ont besoin de services de fourniture de liquidité qui vont assurer une cotation et une liquidité permanente sur l'intégralité de leur marché secondaire et sur l'intégralité des paires de trading.

De quelles façons les services de Flowdesk permettent-ils d’améliorer la liquidité de vos clients ?

Nos services permettent d'améliorer la liquidité de nos clients grâce à une infrastructure de trading que l'on a créée à partir de zéro et qui assure l'agrégation de données et l'exécution de trades.

Aujourd’hui, l’entreprise se dit être connectée à plus de 50 exchanges dans le monde. Flowdesk propose une plateforme facilement évolutive de type plug and play. Elle permet ainsi à ses clients, quelque soit leur plateforme d’échange ou les paires de trading cotées, de profiter d’une installation et d’une utilisation simple et rapide

En quelques heures, nos clients peuvent voir une réelle différence : avant ils avaient une liquidité qui était très faible, avec tous les problèmes associés, alors qu’avec les services de Flowdesk ils voient instantanément une liquidité et un volume de trading plus importants qui augmentent ensuite mécaniquement.

Comment faites-vous pour harmoniser le prix des actifs numériques pour vos clients ?

Comme me l’explique Guilhem, Flowdesk repose sur une activité de faiseur de marché (market maker). Ainsi, l'harmonisation des prix des actifs numériques des clients est primordiale dans le market making. C’est pourquoi l’équipe de Flowdesk travaille dur sur l’agrégation des données dans le but de récupérer l'intégralité des carnets d'ordres de toutes les plateformes sur lesquelles ses clients sont.

À partir des carnets d’ordres, Flowdesk peut déterminer le prix sur chaque plateforme et peut construire des index de prix qui permettent de dire que le prix de l'actif d’un client X coûte tant à l’achat et tant à la vente et que l’actif peut avoir un prix Y sur une autre plateforme d’échange.

Les chiffres permettent à Flowdesk de faire une moyenne pondérée et d'obtenir un prix global basé sur toutes les sources de liquidités existantes – qu'elles soient centralisées ou décentralisées, car l’entreprise opère aussi sur des plateformes d’échange décentralisées. 

Une fois que l'on obtient ces index de prix, on va venir rattacher nos algorithmes de trading qui vont créer des ordres d'achat et de vente autour de ces index de prix. Ainsi, quand des investisseurs passent des ordres qui sont potentiellement en arbitrage, c’est-à-dire qui sont en dessus de cet index de prix pour des ordres d'achat ou en dessous pour des ordres de vente, on va directement aller trader dans le marché pour le compte du client.

Comment Flowdesk assure-t-il un haut degré de compliance des services offerts ?

Guilhem met un point d’honneur à souligner que la compliance et la régulation sont deux concepts qui ont forgé les valeurs et les services de Flowdesk. Elles ont été intégrées dans l’ADN même de la façon dont l’entreprise opère. 

Tous les membres de l’équipe de Flowdesk ont par exemple un background dans le domaine de la finance traditionnelle. C’est pourquoi ils comprennent l’importance de la régulation, surtout dans un marché qui manque souvent de repères réglementaires, car le cadre juridique et légal du marché des crypto-monnaies est encore flou. Malgré cela, Flowdesk assure depuis le départ de l’aventure un haut degré de compliance. 

Voyons plus en détail comment maintenant. 

Le premier collaborateur qui nous a rejoint est une compliance officer : Anne-Sophie Cissey. Nous n’avons pas fait le choix d’un trader ou d’un ingénieur, mais d’une compliance officer. C’est le premier choix que l'on a fait et c’est un choix très stratégique, même avant le PSAN. Cette collaboratrice nous a permis de mettre en place de nombreuses politiques liées notamment au trading. Par exemple, les employés n'ont pas le droit de traiter les actifs des clients sans notifier Flowdesk, l’entreprise Flowdesk en nom propre n'a pas le droit de traiter les actifs des clients sans notifier les-dits clients et nous n'avons pas le droit de traiter contre nos clients (on ne prend pas position sur les actifs de nos clients).

Nous avons aussi toute une partie reporting détaillé qui se fait tous les jours et tous les mois, ce qui rend nos activités très très transparentes. Les clients peuvent ainsi retracer simplement et rapidement l’activité de Flowdesk.

Dans ce contexte, on comprend facilement que la suite logique pour Flowdesk a été de formaliser toutes les procédures créées pour aller encore plus loin avec l’agrément PSAN (Prestataires de Services sur actifs numériques). Il a été obtenu le 22 juin 2021 avec le numéro d’enregistrement E2021-019 pour les services : conservation d’actifs numériques, achat et vente vente d’actifs numériques contre monnaie ayant cours légal et échange d’actifs numériques contre d’autres actifs numériques.

Que change l’obtention de l'enregistrement PSAN auprès de l’AMF ?

L'obtention de l'enregistrement PSAN auprès de l'AMF change pas mal de chose pour nous tant au niveau interne que externe. Au niveau des clients, ça change notamment deux choses. 

D’abord cet agrément apporte un aspect presque marketing qui relève de la confiance dans un univers qui est complètement dérégulé et où il y a eu dans les dernières années beaucoup de pratiques abusives. Flowdesk est techniquement le premier desk de trading crypto enregistré en France, dont les activités sont régulées par l’AMF.

Ensuite, l’enregistrement PSAN permet aussi à Flowdesk d'étendre ses activités. Aujourd’hui, nous sommes en train de proposer à nos clients deux nouvelles activités supplémentaires : une activité de conservation, de garde ou de custody (que nous n’avions pas le droit de faire avant d’obtenir le PSAN) et une deuxième activité de brokerage crypto/fiat qui permet à nos clients de vendre leurs tokens ou d’autres crypto-monnaies contre de l’euro.

Qui a dit quoi ? Avec Guilhem Chaumont – Le mot de la fin

Pour terminer, je demande à Guilhem comment l’entreprise Flowdesk gère les risques dans les activités quotidiennes, car une fintech évoluant dans le monde des crypto-monnaies en tant que market maker doit avoir de nombreux risques à gérer…

Le premier risque est purement un risque de marché puisque nous avons des positions de trading en compte propre et pour le compte de nos clients. 

Ici la gestion passe purement par la technologie : de l'agrégation des données, aux processus de connaissance des clients (KYC), à la gestion des positions via le monitoring avec des micros services de risk management qui nous permettent de mesurer tout un tas de mesures de risque comme la vérification de nos balances, nos positions, la volatilité du marché, afin de prendre des décisions en conséquence. Ce risque de marché Flowdesk l’a aujourd’hui bien cerné et a mis en place des procédures pour bien le gérer.

Les autres risques auxquels nous faisons face sont des risques plus classiques. Comme nous évoluons dans le monde des crypto-monnaies, il y a un risque de réputation qui potentiellement est important. Ici la gestion de ce risque passe par une transparence totale vis-à-vis de nos clients et la mise en place de procédures pour éviter de faire des erreurs qui pourraient drastiquement détériorer l'image de Flowdesk.

On a aussi un risque juridique puisque la compliance et la régulation évoluent constamment. On n'est pas encore certain de la direction exacte que cela va prendre à l'échelle française ni européenne. Ici la gestion de ce risque passe par énormément de veilles. Flowdesk se doit d’être très proactif. Nous mettons tout en place pour obtenir de nouveaux agréments et de nouvelles licences dans toutes les juridictions dans lesquelles on opère – et il faut savoir que nous opérons aujourd’hui sur tous les continents !

Enfin, le dernier point passe par beaucoup de formations internes où chaque employé connaît, comprend et sait gérer tous ces risques qu’il s’agisse de risques purement financiers ou des risques juridiques. Nous mettons donc en place avec notre compliance officer de nombreuses formations internes sur ce que l'on a droit de faire et de ne pas faire, etc. C'est un sujet qui est vraiment central pour nous !

Merci à Guilhem de nous avoir parlé de Flowdesk et de la façon dont l’entreprise met tout en œuvre pour gérer les risques et être en conformité avec les différents organismes de régulation mondiaux !

 

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.