AccueilQui a dit quoi ? Avec Jonathan Herscovici

Qui a dit quoi ? Avec Jonathan Herscovici

« Qui a dit quoi ? » est une nouvelle série d’articles lancée par Coin24 ayant pour but d’interroger les plus grands acteurs francophones du monde de la crypto-monnaie et de la blockchain pour vous éclairer sur des concepts liés à cette industrie pleine d’avenir.

Pour cette quatrième édition, j’ai retrouvé Jonathan Herscovici – Président et Co-fondateur de StackinSat – qui m’a parlé de la pertinence de la stratégie DCA pour investir progressivement sur le Bitcoin tout en évitant de subir sa volatilité.

Pour retrouver tous les articles « Qui a dit quoi ? », cliquez ici.

Qui est Jonathan Herscovici ?

Pionnier de la FinTech en France dès 2011, serial entrepreneur et business angel, Jonathan Herscovici est maintenant à la tête de Stackinsat, le plan épargne Bitcoin Made in France. Il a su se forger une solide expérience dans le monde de la technologie financière et de la gestion d’entreprise sur les 10 dernières années. Il est aussi le fondateur de Wave (gestion de patrimoine en ligne) qui a été cédée à Amundi en 2019 et c’est un board member du forum fintech AMF/ ACPR.

Pourquoi investir dans le Bitcoin pour épargner en 2021 ?

Ma première question pour Jonathan a été de savoir pourquoi il pense qu’investir dans un actif comme le Bitcoin dans l’époque à laquelle nous vivons est pertinent.

Le Bitcoin a été l’actif le plus performant des 10 dernières années et il fort probable qu’il le soit également encore dans 10 ans. Le Bitcoin est d’ailleurs certainement l’un des meilleurs investissements de 2021 dans une logique à long terme.

Pour Jonathan, il existe plusieurs facteurs ayant conduit à une telle performance notamment le statut de réserve de valeur du Bitcoin qui s’est renforcé ces dernières années à cause des actions des banques centrales dans les principales économies du monde.

Ces dernières ont en effet adopté des politiques monétaires ultra-accommodantes pour soutenir leurs économies en utilisant des outils non conventionnels comme les fameux programmes d’achat d’actifs d’une banque centrale auprès des banques commerciales (assouplissements quantitatifs ou QE).

Ces outils ont entrainé une diminution du pouvoir d’achat de la population à cause de l’importante création de monnaie qui en a découlée. Cette dernière a en effet fait baisser la valeur de la monnaie qui était déjà en circulation (augmentation de la masse monétaire).

Les banques centrales peuvent faire tourner la « planche à billet » de manière illimitée quel qu’en soit le motif, ce qui dilue la valeur de l’argent. La quantité de monnaie traditionnelle potentiellement en circulation est infinie, alors que la quantité de jetons Bitcoin en circulation est limitée à 21 millions.

Ainsi, on comprend facilement que la valeur du Bitcoin ne peut pas être influencée par des organes centraux ou une politique monétaire, car personne ne contrôle le BTC – sans oublier que sa masse monétaire est limitée à un nombre fixe de jetons.

Alors, pourquoi ne pas se servir d’un actif dont la valeur ne peut pas être influencée par des décisions politiques dans une stratégie d’épargne…

Qu’est-ce que la stratégie DCA et comment permet-elle d’investir plus « sereinement » sur le Bitcoin à long-terme ?

Comme me l’explique Jonathan, l’une des principales raisons d’utiliser la stratégie DCA (Dollar Cost Averaging) pour investir dans le Bitcoin, ou stratégie d’investissement récurrent, est d’éviter le FOMO (Fear of Missing Out) ou d’autres émotions liées au trading.

La stratégie DCA permet en effet d’investir de manière plus sereine sur le Bitcoin sans avoir à suivre l’évolution du prix du jeton pour déterminer quand entrer en position, puisque le but est d’investir régulièrement sur le Bitcoin sans prendre en compte la valeur du jeton pour lisser le prix d’achat.

La valeur du Bitcoin ne peut pas monter jusqu’au ciel indéfiniment à court terme comme on le constate depuis le 8 janvier 2020. Il est donc inéluctable de voir son prix continuer à chuter dans les prochaines semaines pour pouvoir « accepter » la hausse des derniers mois plus sainement. D’autres personnes pensent justement qu’il est « trop tard » pour acheter du Bitcoin et ils ne se positionnent pas en se répétant sans cesse que « ce n’est jamais le bon moment ».

Comme nous l’avons expliqué dans la partie précédente, Jonathan pense que le Bitcoin est une réserve de valeur qui va s’apprécier fortement à long terme tout en subissant des fluctuations haussières et baissières de prix importantes à court terme.

C’est pourquoi il a co-fondé StackinSat dans le but de proposer une solution d’investissement et d’épargne sur le Bitcoin qui permettrait à ses clients de s’exposer à cette classe d’actifs progressivement en investissant le BTC à intervalle régulier (stratégie DCA) afin de lisser le point d’entrée et diminuer le risque.

Combien de temps faut-il conserver ses Bitcoins pour profiter de cette stratégie au mieux ?

Maintenant que la pertinence d’une telle stratégie a été mise en avant, on ne peut que se demander : combien de temps faut-il conserver ses jetons BTC pour bénéficier au maximum de tous les avantages d’une telle stratégie ?

Il faut considérer le Bitcoin comme une nouvelle classe d’actif qui permet de diversifier l’allocation de son patrimoine à long terme, c’est-à dire au moins 5 ans.

Comme m’explique Jonathan, on ne peut pas ignorer que chaque investisseur a sa propre stratégie patrimoniale qui varie en fonction du profil d’investisseur, de sa personnalité, de ses objectifs et surtout de son aversion au risque. Néanmoins, il pense que tous les épargnants devraient avoir au moins 1 ou 2 % de leur patrimoine investi dans le Bitcoin.

D’ailleurs, une étude menée par Aleh Tsyvinski, célèbre économiste de Yale, aurait démontré que l’allocation optimale inclurait au moins 6 % d’un patrimoine en Bitcoins. L’étude ajoute que même ceux qui sont sceptiques à l’égard du jeton devraient tout de même y dédier au moins 4 % de leur portefeuille pour une meilleure diversification (et 1 % pour les plus opposés au Bitcoin).

Au-delà de l’application de la stratégie DCA, pourquoi passer par StackinSat plutôt que par une crypto-bourse pour obtenir des Bitcoins ?

StackinSat se différencie des autres plateformes sur plusieurs points m’explique le co-fondateur.

D’abord, c’est une entité régulée par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) depuis septembre 2020, car elle a obtenu le statut de Prestataire de Services sur Actifs Numériques (PSAN), ce qui lui permet d’apporter un gage de sérieux et de sécurité aux clients.

Pour rappel, ce statut est maintenant obligatoire depuis le 18 décembre en France.

Ensuite, la plateforme simple d’utilisation s’adresse à la fois aux connaisseurs du Bitcoin et aux personnes débutantes dans le monde des crypto-monnaies qui ne souhaitent pas passer par le processus parfois complexe des crypto-bourses pour obtenir des jetons.

Enfin, les utilisateurs apprécient le système de mutualisation des frais de livraisons qui permet d’offrir une plateforme qui facture des frais beaucoup plus compétitifs que d’autres crypto-bourse.

Depuis le lancement, les frais médians de livraison se sont établis à 237 Sats chez StackinSat (soit environ 0,06 €), alors que les frais de retrait d’une plateforme d’échange sont environ 200 fois plus élevés (50 000 Sats soit environ 11 €).

Qui a dit quoi ? Avec Jonathan Herscovici – Le mot de la fin

Pour StackinSat, aucune autre devise n’a réellement ce rôle de réserve de valeur, c’est pourquoi l’entreprise ne va pas proposer d’autres crypto-monnaies. En revanche, elle devrait travailler sur de nouvelles fonctionnalités cette année.

Il y a notamment la fonctionnalité de rachat de BTC pour récupérer son épargne en euro ou une application mobile avec deux portefeuilles Bitcoin distincts. StackinSat devrait aussi rajouter des moyens de paiements pour qu’il y a plus d’options disponibles.

La société a pour ambition de devenir la plateforme de référence pour tous les services liés au Bitcoin dans les prochaines années. Elle va donc axer sa stratégie de R&D sur le développement des produits et services en lien avec le Lightning Network – une technologie de deuxième niveau qui permet de rendre Bitcoin plus scalable et qui facilite les micro-paiements avec le Bitcoin.

Lire aussi : StackinSat prépare sa levée de fonds en Europe

Merci à Jonathan Herscovici de nous avoir présenté l’utilité de la stratégie DCA de StackinSat !

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.