AccueilQui a dit quoi ? Avec Laurent Kssis

Qui a dit quoi ? Avec Laurent Kssis

« Qui a dit quoi ? » est une nouvelle série d’articles lancée par Coin24 ayant pour but d’interroger les plus grands acteurs francophones du monde de la crypto-monnaie et de la blockchain pour vous éclairer sur des concepts liés à cette industrie pleine d’avenir.

Pour cette troisième édition, j’ai échangé avec Laurent Kssis – Responsable Monde ETP de la société suisse 21Shares sur la place et l’intérêt des ETP / ETF sur crypto-monnaies dans l’éco-système des devises numériques.

Pour retrouver tous les articles « Qui a dit quoi ? », cliquez ici.

Qui est Laurent Kssis ?

Laurent est actuellement Responsable Monde ETP chez 21Shares, un émetteur de crypto-produits basé en Suisse. Il a rejoint la société à l’été 2019 après avoir travaillé pendant 4 ans pour l’émetteur suédois XBT Provider AB, une société de Coinshares spécialisée dans les offres de crypto-monnaies, dont il était le PDG. Il a maintenant listé des ETP sur crypto-devises sur 3 marchés réglementés et mène une campagne sur la régulation dans le secteur des ETF/ETP.

Différences entre ETF et ETP

Commençons par comprendre la différence entre un ETF (Exchange-Traded Fund) et un ETP (Exchange-Traded Product). Alors que tout le buzz se fait majoritairement autour des ETF sur crypto-devises, que sont ces ETP sur crypto-monnaies que propose la société suisse 21Shares ? Quelle est la différence entre un ETF et un ETP ?

Un ETP regroupe tous les produits qui évoluent dans le cadre d’un Exchange-Traded Product comme les ETC (Exchange-Traded Commodities), les ETN (Exchange Traded Notes), les ETI (Exchange-Traded Instruments) et les ETF (Exchange-Traded Products) – donc les ETF font partie des ETP.

Les ETP regroupent différents instruments financiers, portant sur différents actifs sous-jacents, qui sont peuvent être tradés au jour le jour, dont les ETF. Tous les ETF sont donc des ETP, mais tous les ETP ne sont pas des ETF. Comme me l’explique Laurent, le plus complexe réside dans le fait que la dénomination des produits peut varier en fonction des juridictions dans lesquelles ils sont créés ou listés.

Ce n’est pas évident et c’est vrai que pour la majorité des investisseurs européens cela pose beaucoup de confusion.

En Europe par exemple, les ETP en tant que tels n’existent pas réellement. Il y a beaucoup plus de produits comme des ETF, des ETN ou encore des ETI. En Suisse, en revanche, il n’existe que deux dénominations : les ETF pour les investissements dans des paniers d’actions et d’obligations et les ETP pour les autres types d’investissements (d’où la dénomination d’ETP pour les produits ETC de la société suisse 21Shares)

En Allemagne, il y a plutôt des produits qui sont principalement des certificats – des produits structurés – et donc généralement ce sont des ETN, dont la dette achète le sous-jacent. De l’autre côté du monde – en Australie – les ETP qui sont listés en bourse sont généralement soit des ETF, soit des ETMF (Exchange-Traded Managed Funds), soit des SP (produits structurés).

Quand j’ai commencé, il n’y avait qu’un seul émetteur, alors qu’aujourd’hui il y en 6 ou 7, ce qui prouve que le marché s’ouvre. Cependant, la fragmentation du marché peut parfois être problématique, car il y a différents acteurs, différentes places boursières, différentes législations, différents pays et différentes langues.

Pas d’ETF Bitcoin en Europe mais plutôt un ETC Bitcoin

21Shares a commencé à proposer ses ETP sur crypto-devises en novembre 2018. Aujourd’hui, l’entreprise propose 11 ETP sur le Bitcoin et autres crypto-devises qui sont listés sur les marchés régulés, notamment en Suisse, en Allemagne et à Vienne, mais aucun ETF.

Je demande donc à Laurent pourquoi aucun ETF sur crypto-devises n’est proposé par 21Shares (ou d’autres émetteurs) en Europe et la réponse est assez directe : à cause de la législation.

Ce qui est très difficile à comprendre pour les particuliers en Europe c’est pourquoi il y a des ETP Bitcoin mais qu’il n’y a pas d’ETF Bitcoin. En Europe, il n’y pas (et il n’y aura jamais) d’ETF Bitcoin à cause de la légalisation concernant la structure d’un ETF.

Comme me l’explique Laurent, la législation européenne impose que les sous-jacents sur lesquels portent les ETF soient diversifiés, ce qui ne sera pas le cas avec un ETF sur Bitcoin. En revanche, l’utilisation d’ETP peut fonctionner dans ce cas, notamment avec un ETC Bitcoin qui serait similaire à d’autres produits ETC qui ciblent le marché des matières premières comme avec les ETC sur l’Or actuellement disponibles.

En quoi les ETP permettent aux investisseurs de profiter de la révolution technologique, monétaire et financière que sont les crypto-monnaies ?

L’une des premières choses que Laurent m’explique c’est que les ETP sont des produits qui existent depuis plusieurs années. Il existe donc un certain historique et ces produits ont fait leurs preuves.

D’autre part, les ETP proposent un avantage important : ils permettent aux investisseurs d’acheter des sous-jacents qui sont plus ou moins difficiles à obtenir. Au départ, il s’agissait de matières premières comme l’or, le palladium ou le platinum. Aujourd’hui, il s’agit principalement d’actifs alternatifs comme les crypto-monnaies.

De plus en plus d’investisseurs institutionnels demandent à bénéficier de tels produits pour accéder à ce nouvel actif qui est encore très jeune mais qui est en train d’exploser sur le marché financier.

En permettant aux investisseurs particuliers et institutionnels d’accéder au marché des crypto-devises plus facilement, ces produits ETP soutiennent la liquidité du marché, permettent de construire un portefeuille plus diversifié en faisant face à des frais plus faibles et offrent une chance aux investisseurs de s’exposer aux crypto-devises de manière plus sécurisée via un titre coté en bourse.

C’est une chance pour les investisseurs institutionnels qui font face à des services compliance n’autorisant pas l’investissement direct dans des actifs aussi alternatifs que les crypto-monnaies. Les ETP sont également une option plus sécurisée, plus transparente et plus simple pour investir dans les crypto-devises, car ils sont cotés en bourse.

Ces produits permettent en effet aux investisseurs institutionnels qui n’ont pas le droit d’acheter directement des crypto-monnaies, d’investir par le biais d’un broker dans un produit listé sur une place boursière réglementée.

Les investisseurs institutionnels de plus en plus friands d’ETP sur crypto-devises

21Shares a développé son offre d’ETP au fil du temps pour proposer aux investisseurs institutionnels 11 produits listés sur des marchés régulés que personne d’autre ne proposait vraiment à l’époque, dont un ETP Bitcoin Short pour profiter de la baisse du jeton BTC.

Le marché est très porteur. Aujourd’hui, la demande est importante au niveau des institutionnels. C’est pourquoi 21Shares cible principalement cette catégorie d’investisseurs, car ils sont obligés de passer par un broker pour investir dans les crypto-devises. D’ailleurs, plus de 85 % de nos actifs sont uniquement investis par des institutionnels.

Laurent m’annonce aussi que l’entreprise a pour but de lancer 3 voire 4 nouveaux produits d’ici la fin du premier trimestre 2021.

Actuellement, 21Shares possède une équipe de 35 personnes dans le monde et gère près de 400 000 000 € d’encours sur tous ces produits qui sont actuellement au nombre de 35 produits car ils existent sur plusieurs places boursières et dans plusieurs devises. L’équipe est principalement à Zurich, mais d’autres membres sont à New-York et San Francisco principalement pour couvrir la NAV (Net Asset Value, valeur nette des actifs ou valeur liquidative) qui doit être réconciliée tous les jours avec les market-makers.

Qui a dit quoi ? Avec Laurent Kssis – Le mot de la fin

Les ETP sur crypto-devises devraient davantage être considérés par les investisseurs particuliers et institutionnels qui souhaitent profiter des opportunités d’investissement de ce marché. La Suisse ouvre d’ailleurs ses portes à de nouveaux émetteurs qui suivent l’exemple de 21Shares en proposant davantage d’ETP sur crypto-devises, ce qui prouve qu’il y a un certain niveau de reconnaissance des crypto-monnaies et de demande pour de tels produits qui permettent d’accéder à des actifs relativement récents et dans lesquels il est encore difficile d’investir, notamment pour les investisseurs institutionnels.

Merci à Laurent Kssis d’avoir pris le temps de nous parler des ETP et des ETF sur les crypto-monnaies !

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.