AccueilRapport hebdo : Coinpass approuvé par la FCA et Blockchain.com fête ses 10 ans avec une étape importante

Rapport hebdo : Coinpass approuvé par la FCA et Blockchain.com fête ses 10 ans avec une étape importante

Les principales crypto-monnaies ont terminé le mois sur une note élevée, et certains altcoins sont entrés en territoire inconnu. Voici d'autres titres intéressants que vous avez peut-être manqués cette semaine.

Les législateurs du Salvador approuvent un fonds d'adoption du Bitcoin de 150 millions de dollars

Les plans pour Bitcoin au Salvador se profilent à l'horizon. Il ne reste plus que quelques jours avant que le pays ne mette en œuvre son ambitieux mais controversé plan Bitcoin le 7 septembre. Les plans du pays ont reçu une impulsion majeure lundi après que la Chambre des représentants a approuvé un nouveau fonds de 150 millions de dollars.

Ce fonds est destiné à supporter la conversion du Bitcoin en dollars et son adoption par les citoyens. Le fonds sera prélevé sur un prêt de relance économique de 500 millions de dollars que le pays dirigé par le président Bukele a reçu précédemment. Le vote approuvant le fonds d'adoption du Bitcoin ayant été remporté par 64 voix contre 14, le gouvernement reste déterminé à mettre en œuvre le plan Bitcoin.

Cependant, tous n'ont pas été très réceptifs à l'idée du Bitcoin, certains citoyens ayant manifesté publiquement contre le fait de faire de BTC une monnaie acceptable. Le FMI a récemment réitéré son avertissement selon lequel les crypto-monnaies émises par des particuliers, telles que BTC, comportent des risques importants et l'opération reste donc déconseillée.

Malgré tous les avertissements reçus, le Salvador persiste et prévoit d'investir 23,3 millions de dollars du nouveau fonds dans son système de guichet automatique Chivo et d'utiliser 30 millions de dollars supplémentaires pour former les citoyens à l'utilisation du wallet digital Chivo soutenu par l'État.

Le BIS dirige un nouveau plan CBDC impliquant l'Australie et trois autres pays

Le Centre d'innovation de la Banque des règlements internationaux (BRI), dont le siège est à Singapour, s'associe aux banques centrales de Malaisie, d'Afrique du Sud, de Singapour et d'Australie pour développer une plateforme propriétaire de monnaie digitale transfrontalière de banque centrale (CBDC).

La Bank Negara Malaysia, la Reserve Bank of Australia (RBA), la Monetary Authority of Singapore (MAS) et la South African Reserve Bank ont révélé ce projet dans une déclaration commune jeudi. Les parties concernées ont indiqué que le plan viserait à faire progresser les transactions internationales en supprimant les intermédiaires, réduisant ainsi les coûts encourus.

Les banques centrales ont indiqué qu'elles prévoyaient de présenter des prototypes de la plateforme proposée lors du Fintech Festival 2021 de Singapour, qui aura lieu plus tard dans l'année. Elles ont également l'intention de publier leurs conclusions au début de l'année prochaine. Le projet évaluera les protocoles opérationnels et de gouvernance qui permettraient de partager l'infrastructure entre différentes juridictions.

Michele Bullock, de la RBA, a fait l'éloge de ce projet, soulignant les avantages potentiels d'une vitesse accrue, d'une réduction des coûts et d'une plus grande transparence. La BRI étudie également les transactions transfrontalières impliquant la Thaïlande, les Émirats arabes unis, Hong Kong et la Chine.

L'introduction en bourse est une possibilité pour Blockchain.Com, selon son directeur financier

La société Blockchain.com, basée à Londres, a fêté ses dix ans d'existence en début de semaine. Le directeur financier de la société, Macrina Kgil, a révélé lundi, dans un billet de blog, que la société célébrait une autre étape importante le même jour. Elle a annoncé que la société avait traité plus de 1 000 milliards de dollars de transactions en crypto-monnaies.

Elle a affirmé que l'entreprise avait traité un tiers de toutes les transactions Bitcoin depuis 2012. Kgil a attribué ce succès à trois facteurs principaux : les plus de 75 millions d'utilisateurs actifs sous la bannière de la firme, la demande accrue de services de la part des clients institutionnels avec des gestionnaires d'actifs cherchant à répondre aux besoins des clients, et la croissance de son activité de courtage qui a connu une demande accrue au cours des six derniers mois.

Le directeur financier a également laissé entendre que la société de crypto-monnaie pourrait lancer une introduction en bourse dès 2023 alors qu'il s'exprimait dans une interview de Fortune publiée lundi. Blockchain.com rejoint d'autres sociétés de crypto-monnaies comme Circle et Kraken qui ont également manifesté leur intérêt pour une entrée en bourse prochaine. La valeur de l'entreprise dépasse les 5 milliards de dollars après un tour de table de 300 millions de dollars conclu en début d'année.

L'autorité de réglementation financière du Royaume-Uni approuve Coinpass

La plateforme d'échange de crypto-monnaies Coinpass, basée au Royaume-Uni, a révélé mercredi avoir reçu l'approbation du principal régulateur britannique pour exercer ses activités dans le pays. Le feu vert de la Financial Conduct Authority (FCA) fait suite à l'approbation temporaire de la plateforme d'échange lors de son lancement en juillet.

Par le biais d'un communiqué de presse, le directeur général de Coinpass, Jeff Hancock, a souligné le plaisir d'être l'une des premières entreprises d'échange de crypto au Royaume-Uni à être entièrement enregistrée et approuvée par la FCA. Hancock a ajouté que la firme supportait les réglementations sur les cryptos et reconnaissait leur importance dans l'espace crypto en constante évolution.

Depuis janvier de l'année dernière, la FCA surveille de près les plateformes cryptos alors qu'elle tente de mettre en œuvre ses politiques de lutte contre le blanchiment d'argent. Le chien de garde financier a rendu obligatoire l'enregistrement de toutes les entreprises traitant des crypto actifs à l'époque. Il a fixé une exigence de délai d'un an, qui a depuis été prolongée jusqu'en mars 2022.

Plusieurs entreprises de crypto ont déposé leurs demandes, mais jusqu'à 70 d'entre elles se sont retirées, et leurs opérations au Royaume-Uni ont par conséquent été jugées illégales. La FCA s'est montrée stricte dans l'approbation des entreprises de crypto-monnaies, avec seulement six entreprises enregistrées jusqu'à présent, tandis que beaucoup d'autres sont patiemment sur liste d'attente.

La filiale américaine de FTX acquiert la société de produits dérivés cryptos LedgerX

La société d'échange de crypto FTX a annoncé mardi qu'elle avait conclu un accord pour acheter LedgerX, une société de dérivés cryptos fondée en 2013. Les chiffres impliqués dans la transaction n'ont pas été divulgués.

La semaine dernière, le PDG de FTX, Sam Bankman-Fried, a réaffirmé la nécessité pour la crypto d'adopter des réglementations. L'acquisition s'inscrit dans le cadre de l'atteinte de la conformité réglementaire, car la société de dérivés acquise est réglementée par la Commodity Futures Trading Commission (CFTC). Zach Dexter, le fondateur de LedgerX, a noté que l'achat aiderait à créer une meilleure relation entre FTX et les régulateurs américains.

Expliquant le mouvement, le président de FTX.US, Brett Harrison, a déclaré que l'acquisition serait essentielle dans la stratégie visant à fournir des services de dérivés cryptos à la base de clients de FTX aux États-Unis. Harrison a ajouté que cette démarche aiderait l'entreprise à se doter de la capacité d'offrir des produits innovants aux clients crypto aux États-Unis grâce à l'intégration de capacités technologiques.

Bankman-Fried avait noté plus tôt cette année que si les produits cryptos faisaient l'objet d'une grande attention réglementaire, ce n'était pas le cas des produits dérivés. Il a salué les cadres réglementaires en cours d'élaboration, car ils permettront de déterminer où investir les ressources de l'entreprise.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.