AccueilRapport hebdomadaire : La Réserve fédérale prépare un rapport sur les actifs digitaux qui sera publié en septembre

Rapport hebdomadaire : La Réserve fédérale prépare un rapport sur les actifs digitaux qui sera publié en septembre

Voici les principales nouvelles du secteur des crypto-monnaies que vous avez peut-être manquées cette semaine

Le Brésil approuve un ETF Ethereum en Amérique latine

QR Capital, une installation blockchain au Brésil, a révélé mercredi de cette semaine via un message sur Twitter qu’elle est prête à établir le premier fonds tradé en bourse (ETF) Ethereum dans la région d’Amérique latine. Le nouvel ETF, baptisé QETH11, sera le deuxième à recevoir l’approbation de la SEC brésilienne après l’approbation en mars d’un ETF fondé sur le Bitcoin. Une fois mis en place, le QETH11 sera tradé à Sao Paulo sur l’échange B3.

QR Asset Management, qui assume la part du plus grand échange de crypto-monnaies du pays, gérera le nouvel ETF. La société a décrit le produit comme un moyen fiable, non complexe et sécurisé d’accéder à Ethereum via le service de courtage favori des consommateurs. Le Brésil suit la voie du Canada, qui s’est montré assez réceptif aux crypto-monnaies, puisqu’il a approuvé trois ETF depuis le début de l’année.

Les États-Unis, en revanche, n’ont pas été aussi accommodants, la SEC du pays retardant et accordant des extensions aux demandes d’ETF déposées par des entreprises du pays. Suite à cette approbation, Fernando Carvalho, de QR Capital, a exprimé l’espoir que la SEC américaine suive la même voie et commence à approuver les ETF dans le pays.

La police britannique met la main sur 250 millions de dollars de crypto

La police britannique a annoncé cette semaine, mardi, qu’elle avait saisi pour 250 millions de dollars de crypto-monnaies dans le cadre d’une enquête en cours sur les systèmes de blanchiment d’argent dans le pays. La saisie effectuée par l’Economic Crime Command de la police est l’une des plus importantes confiscations de l’histoire de la police et fait suite à une autre saisie effectuée à la fin du mois dernier, lorsque 160 millions de dollars de cryptos ont été saisis.

Lors d’une déclaration, Graham McNulty, commissaire adjoint de la police métropolitaine, a noté que le paysage avait changé et que les criminels utilisaient de plus en plus l’évolution technologique pour faire progresser leurs activités. Il a reconnu que les crypto-monnaies sont devenues la cible privilégiée des délinquants qui cherchent à blanchir leur argent, et il s’est félicité du fait que le département dispose d’un grand nombre d’agents équipés pour lutter contre ce type d’activité.

Le détective Joe Ryan, de la police britannique, a salué cette saisie comme un événement marquant et a promis que les enquêtes se poursuivraient dans les mois à venir dans le cadre de la lutte contre les blanchisseurs d’argent présumés. La police n’a toutefois pas révélé quelles crypto-monnaies spécifiques elle avait saisies.

JP Morgan: L’acceptation du Bitcoin au Salvador aura un impact considérable sur la blockchain

La semaine dernière, jeudi, une équipe de JPMorgan a suggéré, par le biais d’un rapport, que la décision du Salvador concernant le Bitcoin pourrait causer des problèmes à la fois au pays et à la blockchain une fois que l’utilisation des coins aura commencé. Le pays d’Amérique centrale a récemment approuvé l’utilisation de Bitcoin comme monnaie légale. L’équipe a fait valoir que même si les volumes d’échanges quotidiens de Bitcoin se situent entre 40 et 50 milliards de dollars, une majorité de cette portion est tradée entre les échanges de crypto-monnaies.

Les analystes ont en outre indiqué que la plupart des avoirs en Bitcoin sont réservés dans des portefeuilles illiquides, jusqu’à 90 % d’entre eux restant inchangés pendant plus d’un an. En revanche, les transactions quotidiennes du Salvador représentent 4 % du total des transactions sur la chaîne et un peu plus de 1 % du volume total des transactions au cours de l’année écoulée.

L’équipe a suggéré qu’il existe une incompatibilité inhérente entre le Bitcoin et le Salvador et qu’à ce titre, une fois que la nouvelle monnaie sera lancée comme moyen d’échange, l’illiquidité du Bitcoin s’avérera être un obstacle important. Des enquêtes récentes ont indiqué que le doute est encore largement répandu au sujet de la nouvelle monnaie légale et que les taux d’acceptation potentiels ne seraient pas très élevés, les Salvadoriens préférant toujours le dollar.

Woori Bank est le tout nouveau dépositaire de crypto en Corée du Sud

Des rapports publiés dimanche ont révélé que la Woori Bank de Woori Financial Group en Corée du Sud est sur le point de devenir la troisième et dernière grande institution du pays à offrir des services de garde de crypto-monnaies. Le rapport indique que Woori Bank a l’intention de collaborer avec Coinplug Inc, une société de solutions fintech, pour lancer la nouvelle entreprise baptisée D-Custody.

Coinplug deviendrait l’actionnaire majoritaire, suivi de Woori Bank, qui fournirait les services de garde. La demande de services de garde de crypto-monnaies en Corée du Sud a été astronomique, en raison de la décision du gouvernement de resserrer la réglementation sur les crypto-monnaies. Les investisseurs sont de moins en moins disposés à détenir eux-mêmes des crypto-monnaies.

Ces derniers mois, la réglementation sud-coréenne en matière de crypto-monnaies a conduit à interdire aux banques d’offrir directement des services de crypto-monnaies, les obligeant à conclure des partenariats afin de fournir ces services à leurs clients. En outre, la vigilance de la Corée du Sud a également poussé à l’adoption de réglementations qui empêcheront les employés des échanges de crypto de trader des cryptos sur leurs échanges respectifs à partir de septembre.

La Réserve fédérale prévoit de publier un rapport sur les cryptos en septembre

S’exprimant mercredi lors de la présentation du rapport semestriel sur les politiques monétaires devant le Congrès, le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a révélé que l’organisme publierait un rapport sur les crypto actifs, les CBDC et les stablecoins au début du mois de septembre. Powell a indiqué que le pays était à un point critique de l’établissement de réglementations pour ces actifs et, par conséquent, pour les CBDC, l’opinion du public et du congrès serait sollicitée pour déterminer les avantages et les inconvénients probables.

Toujours à propos des CBDC, Jerome Powell a insisté sur la nécessité pour les États-Unis de bien faire les choses plutôt que de les faire rapidement. Il a ainsi rejeté l’idée que le yuan digital chinois puisse être utilisé aux États-Unis, indiquant qu’une CBDC potentiellement utile devait être comprise par tous les citoyens américains et ceux des autres pays dépendant du dollar.

La Chine développe sa CBDC nationale depuis 2014 et a récemment étendu les tests pour le coin digital. Powell a également noté que si un dollar digital contrôlé par le gouvernement devait être développé, il pourrait alors constituer des rideaux pour les actifs digitaux tels que le Bitcoin qui sont contrôlés de manière indépendante.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.