AccueilRapport mensuel : nouveau sommet d’Ethereum et support accru des banques

Rapport mensuel : nouveau sommet d’Ethereum et support accru des banques

Ethereum a fait les gros titres cette semaine après avoir atteint de nouveaux sommets mercredi et plus tard jeudi : voici votre bilan mensuel pour avril 2021.

Le Bitcoin peine à rompre le seuil de 56 000 $ tandis qu’Ethereum se rapproche de 2 800 $.

Une nouvelle semaine frustrante pour la hausse du Bitcoin qui a échoué dans sa tentative de faire passer le prix de BTC au-dessus du niveau de 56 000 $. La principale crypto a mal commencé la semaine après un week-end qui a vu son prix plonger sous les 49 000 $. La baisse a temporairement pris le contrôle du marché lundi, l’actif s’enfonçant encore plus dans un plus bas de 30 jours juste au-dessus de 47 000 $.

La crypto a réussi à se redresser en quelques heures, montant à 54 200 $ avant de clôturer la journée à 53 400 $. Le prix de BTC est resté autour de 54 000 $ pendant la majeure partie de la journée de mardi, atteignant un pic juste en dessous de 55 000 $. Le Bitcoin a finalement dépassé les 55 000 $ mercredi, mais n’a pas réussi à dépasser les 56 000 $ malgré de brèves périodes de tendance à la hausse. Au lieu de cela, il a tradé autour de cette fourchette, suivi d’une légère baisse à 54 000 $ le jeudi. Au moment de la rédaction de cet article, la cryptomonnaie oscille autour de 54 200 $.

Ether a connu une bonne semaine, avec un élan haussier suffisant pour pousser son prix au-delà de 2 700 $. Le jeton est globalement sur une tendance haussière depuis mardi après un plongeon à 2 200 $ en début de semaine. ETH a atteint son plus haut niveau en milieu de semaine, à 2 713 $, mercredi. Le prix, cependant, a corrigé pendant quelques heures avant de rebondir et de rompre le sommet de la veille.

Le crypto actif a oscillé autour de 2 750 $ jeudi avant de grimper à un nouveau sommet historique de 2 798 $ dans la soirée. Son prix a depuis baissé, mais en l’état actuel des choses, il existe toujours une possibilité de rupture vers 2 800 $. Ethereum se trade actuellement autour de 2 780 $.

US Bank soutient NYDIG pour son produit ETF

Par le biais d’un billet de blog, US Bank a présenté plus de détails sur son service de garde de crypto-monnaies, confirmant qu’elle administrera le produit ETF de NYDIG en attente d’approbation par la SEC. Le blog a révélé que la banque est dans sa phase finale de développement de l’offre qui implique la sélection de sous-dépositaires et des examens internes.

La banque a l’intention de distribuer le fonds ETF Bitcoin de NYDIG plus tard cette année lorsque l’ETF sera approuvé. NYDIG a déposé une demande d’approbation auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis en février, mais comme d’autres candidats, elle n’a reçu aucun retour. Mercredi, la Commission a fait savoir qu’elle repoussait à juin, au plus tôt, la décision concernant la demande d’ETF Bitcoin de VanECk.

Le patron de PayPal affirme que l’intérêt pour les crypto-monnaies a dépassé les prévisions de l’entreprise

Dan Schulman, le patron de PayPal, a admis que la demande pour son offre en crypto a transcendé les estimations initiales en début de semaine. Le fournisseur de services de paiement a mis le pied dans le secteur de la crypto au dernier trimestre de 2020, lorsque les investisseurs institutionnels faisaient leur entrée. L’entreprise est restée engagée dans la crypto et s’est engagée dans plusieurs activités liées à la crypto.

La dernière activité en date concerne sa filiale Venmo qui a annoncé au milieu du mois qu’elle allait supporter les actifs digitaux sur sa plateforme. Comme l’a noté Schulman, l’intérêt pour l’offre de PayPal en matière de crypto-monnaies a augmenté dans le contexte de ces développements.

Le patron de PayPal a abordé d’autres sujets, notamment l’histoire derrière l’incursion de l’entreprise dans le domaine de la crypto-monnaie. Il a révélé que l’entreprise avait envisagé la possibilité de se lancer dans la crypto-monnaie bien avant d’agir. Schulman a également évoqué le futur écosystème financier, prédisant que l’argent liquide et les cartes de crédit seront superflus dans une décennie. Selon lui, ils seront remplacés par les téléphones portables et les superapps.

La Turquie s’apprête à mettre en œuvre des règles relatives aux cryptos le mois prochain

La banque centrale turque a confirmé le week-end dernier qu’elle allait introduire de nouvelles règles sur les crypto-monnaies dans deux semaines. Par l’intermédiaire de son gouverneur Sahap Kavacıoğlu, la banque a en outre souligné qu’elle ne cherchait pas à interdire les crypto-monnaies dans le pays. S’exprimant sur la chaîne nationale TRT, Kavacıoğlu a expliqué que la législation sur les crypto-monnaies permettrait de s’assurer que le secteur des crypto-monnaies dans le pays reste sain.

Le responsable de la banque centrale turque n’a toutefois pas divulgué de détails sur les réglementations proposées. Il a exprimé son inquiétude quant à l’argent qui quitte le pays par le biais de la crypto, affirmant que c’était une situation à laquelle il fallait remédier. Kavacıoğlu a déclaré qu’il n’y avait pas d’estimations fiables à l’époque, mais cela ne change rien au fait que la plupart des fonds du pays perdus par crypto n’ont pas été récupérés.

Le secteur de la crypto en Turquie a été confronté à des défis au cours des dernières années. Il n’y a pas longtemps, la banque apex a interdit leur utilisation comme alternative pour effectuer des paiements. Il y a également eu deux affaires récentes concernant les échanges de crypto dans le pays. La première concerne la plateforme d’échange de crypto-monnaies Thodex, dont les utilisateurs ont intenté une action en justice en alléguant que le directeur général de l’échange, Fatih Ozer, avait volé des fonds. Le second impliquait Vebitcoin, dont les comptes bancaires font l’objet d’une enquête par les autorités locales. À la suite de ces incidents, la banque a depuis été contrainte de revoir sa réglementation.

JP Morgan cherche à offrir une exposition aux crypto-monnaies à certains clients

JP Morgan Chase envisagerait de donner à certains de ses clients un accès aux fonds Bitcoin. La banque se préparerait à donner à ses clients fortunés une exposition crypto redéfinie dans les prochains mois. Elle deviendrait ainsi la dernière banque américaine à proposer ce service, après Goldman Sachs et Morgan Stanley.

Les deux grandes banques ont confirmé leur intention de proposer des fonds Bitcoin à leurs clients privés. Cette dernière a déjà lancé ses fonds au début du mois et, jusqu’à présent, le succès a été au rendez-vous. D’autre part, Goldman Sachs a déclaré que son offre sera disponible à partir du deuxième trimestre, ce qui signifie que nous sommes susceptibles de la voir d’ici la fin du mois de juin.

Deux sources anonymes familières avec la question ont déclaré que JP Morgan collaborerait avec la société de services financiers new-yorkaise NYDIG. Cette dernière devrait faire office de dépositaire des fonds Bitcoin, selon le rapport. Une source a révélé que la banque serait encline à gérer les fonds par elle-même.

Pourquoi tant d’agitation autour du yuan digital ?

Le yuan digital chinois a fait parler de lui ce mois-ci, alors qu’il gagne du terrain dans le pays. La Chine a confirmé que la monnaie virtuelle soutenue par la banque centrale était en phase d’essai, avec des programmes pilotes dans différentes villes. Bien qu’elle ne soit pas encore étendue à l’ensemble du pays, elle est devenue une préoccupation importante pour certaines parties.

Les États-Unis, en particulier, n’ont pas accueilli à bras ouverts les progrès de la monnaie digitale.  Au début du mois, plusieurs départements américains se sont penchés sur la monnaie digitale afin de déterminer si elle représentait une menace pour le dollar US. Cependant, Zhou Xiaochuan, ancien gouverneur de la Banque populaire de Chine, a affirmé que la portée de l’e-yuan serait limitée au pays. Xiaochuan a déclaré que la monnaie digitale serait utilisée à l’intérieur du pays et que l’employer comme monnaie de réserve mondiale ne serait pas pratique car cela aurait des conséquences.

Le gouverneur adjoint de la banque, Li Bo, a révélé à un moment donné ce mois-ci qu’il était prévu de poursuivre l’évaluation de la monnaie afin de la préparer pour les Jeux olympiques d’hiver, qui ont été reportés. Cette semaine, la société chinoise d’e-commerce JD.com a indiqué qu’elle avait payé les salaires de certains de ses employés avec le yuan digital.

La monnaie digitale bénéficierait également du support des institutions financières. Un rapport de Reuters publié cette semaine révèle que six grandes banques chinoises soutiennent la monnaie digitale. Parmi ces banques figurent l’Agricultural Bank of China, la China’s Construction Bank, la Bank of China et l’Industrial & Commercial Bank of China. Les responsables de ces banques se sont engagés à offrir des enveloppes contenant des yuans digitaux gratuits aux personnes participant au prochain festival du shopping en Chine.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.