AccueilUn régulateur financier européen met en garde les investisseurs contre les risques liés aux ICO

Un régulateur financier européen met en garde les investisseurs contre les risques liés aux ICO

novembre 14, 2017 By Audy R.

L’Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) a publié hier deux déclarations distinctes qui définissent ce qu’elle considère comme les risques que les ICO posent respectivement aux investisseurs et aux startups. L’ESMA, basée à Paris, observe une croissance rapide des ICO, pas seulement en Europe, mais partout à travers le monde. Ainsi elle craint que les investisseurs ne soient pas conscients des « risques élevés » qu’ils prennent lorsqu’ils investissent dans les ICO.

Daodaily

Un risque élevé pour les investisseurs et les startups

Utilisant un ton inquiet pour parler de l’état naissant du marché, l’ESMA a averti les investisseurs que l’utilisation de crypto-monnaies pour la collecte de fonds s’accompagne d’un « risque élevé » de perte de capital. Ajoutant à cela, l’autorité a alerté sur le fait que les ICO ne relèvent pas des lois et des réglementations de l’Union européenne. Une situation qui ne profite pas aux investisseurs. La seconde déclaration de cette autorité souligne que les startups ou les projets open source impliqués dans les ICO risquent de mener des activités d’investissement réglementées sans respecter la législation européenne en vigueur, notamment la quatrième directive concernant le blanchiment d’argent.

Fortune

Une volatilité extrême des prix qui fait peur à l’ESMA

L’ESMA estime que les ICO ne proposent pas assez d’options en matière de change. « Les investisseurs peuvent ne pas être en mesure d’échanger leurs crypto-monnaies contre des devises traditionnelles, telles que l’Euro », a déclaré l’ESMA. De plus, l’Autorité de régulation européenne déplore la volatilité extrême de la valeur des crypto-monnaies. Et d’ajouter que bon nombre de marchés boursiers consacrés aux crypto-monnaies ne sont pas réglementés et sont vulnérables à la manipulation des prix du marché et aux activités frauduleuses.

Il est important de noter que ces deux déclarations font suite à de récentes mises en garde dans d’autres pays concernant toujours les ICO. Il y a notamment la déclaration de la FSA au Japon et celle de l’Autorité fédérale de surveillance financière en Allemagne.