L'actualité des coins

Les régulateurs marocains intègrent des pénalités pour l’utilisation de crypto-monnaie

Audy Audy | il y a 2 ans
1.01KVUES

Dans un communiqué de presse récent, l’autorité de change du Maroc a déclaré que l’utilisation des crypto-monnaies dans le pays peut entraîner des pénalités, en vertu des règles en vigueur.

Pixabay

De futures sanctions contre les utilisateurs de crypto-monnaies

L’Office des Changes affirme que les transactions effectuées à l’aide de crypto-monnaies au Maroc constituent une « violation de la réglementation des changes ». Cette infraction est passible de sanctions spécifiques prévues par les lois en vigueur, a indiqué le communiqué de presse. Ainsi, l’office exhorte également le grand public à se conformer aux dispositions de la réglementation des changes. En effet, ces dispositions stipulent que les transactions financières internationales doivent être effectuées par des intermédiaires autorisés et uniquement avec les devises étrangères mentionnées dans la liste de la Banque Al-Maghrib, la banque centrale marocaine.

Wikimedia Commons

Une mise en garde ferme

Dans le communiqué, l’Office des Changes note également le paiement via des crypto-monnaies est « un système de paiement caché qui n’est pas soutenu par une organisation. » Elle soutient aussi que l’utilisation de monnaies virtuelles comporte des risques importants pour leurs utilisateurs. En guise de conclusion, l’Office des Changes indique qu’il suit « avec intérêt » l’évolution des monnaies virtuelles dans le pays. Toutefois, la semaine dernière, une société de services numériques appelée MTDS a intégré le Bitcoin comme un mode de paiement pour ses services. On ne sait pas encore comment la déclaration de l’Office des Changes pourrait affecter les activités de MTDS.

Il est important de rappeler que ce communiqué de presse sort tout juste un mois après que l’Algérie a indiqué qu’elle pourrait interdire les crypto-monnaies. D’ailleurs le projet de loi de finances du pays pour l’année 2018, actuellement examiné par le Congrès national du peuple, interdirait la possession de crypto-monnaies et leur utilisation pour des transactions.

Source :

Coindesk

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.