L'actualité du bitcoin (BTC)

La résistance s’organise en Inde autour des crypto-monnaies

Caroline Dooms | il y a 2 semaines
138VUES

La réticence des autorités indiennes et les restrictions imposées ne suffisent pas à brider l’essor des crypto-monnaies en Inde. Il y a quelques jours, Unocoin inaugurait son premier distributeur de monnaies digitales dont l’usage était malheureusement suspendu après quelques jours seulement.

Réglementations anti-cryptomonnaies en Inde

En avril 2018, l’Inde a démontré son hostilité vis-à-vis des cryptomonnaies. La Banque centrale indienne (Reserve Bank of India ou RBI) a en effet exigé des institutions financières de cesser toute activité liée aux cryptomonnaies. L’utilisation du Bitcoin (BTC) et d’autres altcoins en Inde reste en théorie légale mais cette interdiction a considérablement compliqué la vie des utilisateurs de cryptomonnaies.

La résistance en marche, essor du peer-to-peer et distributeurs de Bitcoins

Les devises digitales sont extrêmement populaires en Inde et l’interdiction de la RBI n’a pas dissuadé les indiens d’acheter du Bitcoin. Au contraire, ceux-ci se sont tournés vers les échanges de gré à gré, développant ainsi toute une industrie souterraine.

La plateforme de trading de cryptomonnaies Unocoin, présente sur le marché depuis 2013, inaugurait récemment son premier distributeur de cryptomonnaies dans la ville de Bangalore. L’entreprise espère développer un réseau complet sur le territoire indien.

Ces distributeurs permettent de déposer des cryptomonnaies contre de l’argent liquide et inversement. Hormis le Bitcoin, Les devises digitales acceptées sont le Ripple (XRP), l’Ether (ETH), le Bitcoin Cash (BCH) et le Litecoin (LTC).

Malheureusement, quelques jours après son entrée en fonction, le distributeur était temporairement retiré suite aux critiques négatives dans la presse généraliste. Plusieurs se sont interrogés sur la compatibilité de cette machine avec la réglementation de la RBI notamment. Les distributeurs de cryptomonnaies se développent depuis un certain temps déjà mais ne font pas l’unanimité. Beaucoup estiment que c’est une porte ouverte au blanchiment d’argent notamment.

Unocoin tweetait le 20 octobre que le distributeur de cryptomonnaie serait réinstallé dans les prochains jours.

Quel avenir pour les crypto-monnaies en Inde ?

Un revirement de la situation n’est pas exclu. On le sait, l’Inde analyse les crypto-monnaies et la blockchain depuis l’année dernière déjà. Si beaucoup espéraient une réglementation d’ici à la fin de l’année, cela semble compromis.

Suite à l’interdiction de la RBI, un recours devant la Cour Suprême avait été déposé par plusieurs plateformes de trading. Le 12 septembre, la Banque centrale a réitéré sa position et la procédure poursuit son cours. Cependant, la RBI envisagerait, à l’instar du Vénézuela, la possibilité de créer une crypto-monnaie sous son contrôle. 

L’Inde n’est malheureusement qu’un exemple de plus du décalage entre les autorités et le quotidien du citoyen. Il faut donc espérer que le cadre légal à venir tiennent compte de la volonté et des besoins de la population.

Avertissement sur les risques : L’investissement dans les devises numériques, actions et autres titres, matières premières, devises et autres produits d’investissement dérivés  (p. ex. les contrats de différence (« CFD ») est spéculatif et extrêmement risqué. Chaque investissement est unique et comporte des risques particuliers.

Les CFD et autres dérivés sont des instruments complexes et leur négociation est extrêmement risquée, la perte d’argent rapide est possible en raison de l’effet de levier. Vous devez être certain de bien comprendre comment l’investissement fonctionne et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

Les Crypto-devises peuvent largement fluctuer et, par conséquent, elles ne conviennent pas à tous les investisseurs. La négociation des crypto-devises n’est pas supervisée par un cadre réglementaire de l’UE. La performance passée n’est pas une garantie des résultats futurs. Tout historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Votre capital est en danger.

Lorsque vous négociez des actions vous mettez votre capital en danger.

La performance passée ne saurait garantir les résultats futurs. L’historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Les prix peuvent augmenter mais aussi baisser, ils peuvent également fluctuer considérablement, vous pouvez être exposé à des fluctuations de taux de change et vous pouvez perdre tout l’argent investi et même plus. Investir ne convient pas à tout le monde. Assurez-vous que vous avez bien compris les risques et les formalités juridiques. Si vous n’êtes pas sûr, demandez des conseils financiers, juridiques, fiscaux et/ou comptable. Ce site web ne fournit pas de conseil d’investissement, financier, juridique, fiscal ou comptable. Certains liens sont des liens affiliés. Pour plus d’informations, veuillez lire notre avertissement sur les risques et clause de non-responsabilité.