AccueilRevue hebdomadaire : Les ETF sur Bitcoin et les CBDC restent à l’ordre du jour

Revue hebdomadaire : Les ETF sur Bitcoin et les CBDC restent à l’ordre du jour

Voici un récapitulatif des développements et des événements importants qui ont eu lieu dans le monde de la crypto-monnaie cette semaine.

La liste des candidats pour émettre des ETF sur Bitcoin ne cesse de s’allonger

De nouvelles sociétés ont soumis une demande d’ETF sur Bitcoin à la Securities and Exchange Commission des États-Unis cette semaine. SkyBridge Capital, dirigée par Scaramucci, et First Advisors ont déposé une demande commune en début de semaine pour que leur produit ETF soit accepté. La demande précise que le premier sera le sous-conseiller de l’ETF tandis que le second sera le conseiller du produit.

Les deux sociétés ont été rejointes par le géant des services financiers Fidelity Investment, qui a annoncé mercredi qu’il cherchait à lancer son produit ETF sur Bitcoin. Fidelity a déposé une demande qui permettrait à sa filiale FD Funds Management de lancer un produit ETF appelé Wise Origin Bitcoin Trust.

L’ETF détiendra des Bitcoins et sa valeur sera déterminée à partir de l’indice Fidelity Bitcoin. Le fonds suivra techniquement le prix de la crypto-monnaie leader des principales crypto-bourses aux États-Unis. Cette dernière série de demandes d’ETF sur Bitcoin survient à peine une semaine après que Goldman Sachs a révélé qu’il prévoyait de lancer son produit ETF sur Bitcoin.

Pendant ce temps, les analystes croient qu’il ne faudra pas longtemps avant que le régulateur commence à approuver certaines des applications, car les États-Unis sont en retard par rapport à des pays comme le Brésil et le Canada. Les produits ETF sur Bitcoin en dehors des États-Unis se sont avérés être un succès, et les entreprises américaines semblent devenir impatientes avec la commission qui a, jusqu’à présent, été hésitante à imiter les autres pays.

Le XRP rebondit grâce aux utilisateurs qui font pression pour que l’actif soit de nouveau coté

Une campagne « RelistXRP » a fait parler d’elle lundi, après que le hashtag ait fait l’objet d’une tendance sur les plateformes de médias sociaux de différentes régions. Les appels à la recotation de l’actif étaient fréquents sur les réseaux sociaux aux États-Unis, en Australie et dans des pays européens comme le Royaume-Uni. Le XRP a subi d’immenses pertes depuis que sa société mère Ripple a eu des ennuis judiciaires avec la Securities and Exchange Commission.

Le token est toujours source de discorde, les deux parties ayant du mal à se mettre d’accord sur son statut. Cependant, cette semaine, le XRP a bénéficié d’un coup de pouce précoce, atteignant un sommet quotidien d’environ 0,60 $ mardi. Il a ensuite retracé à 0,54 $, où il est resté pendant la majeure partie de la journée de mercredi. Une forte descente a vu son prix tomber brièvement à 0,477 $, puis à 0,43 $ jeudi. L’actif est actuellement dans une tendance haussière, puisqu’il a fortement augmenté à 0,54 $ plus tôt aujourd’hui.

De plus, les dirigeants de Ripple ont affirmé que le XRP peut être exploité pour servir de lien entre les différentes crypto-monnaies numériques qui manquent actuellement d’interopérabilité. Dans un document intitulé « The Future of CBDC », la société explique que si les crypto-monnaies sont essentielles à la survie du système fiduciaire, elles présentent plusieurs différences dues à leur conception et à leurs particularités. Ces différences font qu’il leur est difficile de régler les paiements transfrontaliers – une limitation que l’introduction du XRP dans le tableau permettrait de surmonter.

La Fed de Boston et le MIT font des pas de géant dans le développement de CBDC

Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology et de la Banque de la Réserve Fédérale de Boston ont fait des progrès considérables en matière de devise numérique. Le groupe a travaillé ensemble pendant près d’un an et cherchera à lancer des prototypes de dollars numériques en juillet.

Selon le chef de projet, James Cunha, le lancement comprendra deux plateformes conçues pour gérer les transactions impliquant le dollar numérique. On ignore si les plateformes seront basées sur la blockchain. Cunha a ajouté que les tiers intéressés seront autorisés à développer le code encore davantage après le dévoilement des prototypes.

De nombreuses banques sont toujours opposées à l’idée d’un dollar numérique, car ce sont elles qui risquent de perdre le plus en cas de mise en œuvre réussie. À l’inverse, les services de paiement comme Visa et MasterCard semblent avoir adopté les crypto-monnaies. Ces services ont même commencé à collaborer avec les banques centrales dans ce domaine.

Le Bitcoin bondit après l’annonce que Tesla accepte les paiements en BTC

La correction du Bitcoin cette semaine s’est aggravée, l’actif ayant du mal à rester au-dessus des 50 000 $. La crypto-monnaie leader a commencé la semaine de manière raisonnable avec un prix supérieur à 58 000 $ lundi avant de chuter à 53 000 $ moins de 36 heures plus tard. Le Bitcoin est remonté à 54 000 $ mercredi en début de journée avant d’atteindre 57 000 $ plus tard dans la journée sur fond de nouvelles positives concernant Tesla.

Le directeur général du constructeur de véhicules électriques, Elon Musk, a annoncé dans un tweet qu’il acceptait désormais les Bitcoins comme moyen de paiement pour les achats de véhicules électriques. Musk a ensuite précisé que les paiements en Bitcoins ne seront pas convertis dès leur réception. Au contraire, ils seront conservés sous forme de Bitcoins. Cependant, cette option n’est disponible que pour les citoyens américains pour le moment.

L’annonce n’a pas vraiment été une surprise, car Tesla avait déjà laissé entendre qu’elle ajouterait le support des crypto-monnaies sans mentionner de date précise. Plusieurs utilisateurs ont remarqué l’option de paiement en BTC dans les magasins américains de l’entreprise, ce qui a incité le directeur général à l’officialiser. La société a également révélé qu’elle travaillait à rendre l’option disponible pour ceux qui se trouvent en dehors des frontières américaines.

Une étude de la FCA fait état de résultats inquiétants concernant les jeunes qui investissent dans les crypto-monnaies

Un rapport mené par l’autorité de régulation britannique a montré que les jeunes investissent de plus en plus dans les crypto-monnaies. L’étude a en outre révélé que si l’intérêt était croissant, la plupart des jeunes investissent dans les crypto-monnaies pour de mauvaises raisons.

L’organisme de surveillance financière a conclu que la jeune génération s’impliquait dans la crypto-monnaie pour les sensations fortes qu’elle en retire. Les jeunes voudraient seulement éprouver un sentiment de propriété, c’est pourquoi ils cherchent à avoir des participations dans des entreprises. De plus, le rapport de la FCA indique que les jeunes investisseurs ne sont pas en mesure de supporter les pertes qui sont monnaie courante dans le secteur turbulent de la crypto-monnaie.

Autre révélation inquiétante, la plupart des jeunes perçoivent l’investissement en crypto-monnaie comme une compétition qui contraste fortement avec l’objectif « réel » d’assurer un avenir. L’organisme de réglementation a conseillé aux jeunes de comprendre les risques associés aux produits d’investissement à haut rendement comme les crypto-monnaies avant de s’y plonger.

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.