AccueilRipple tisse sa toile dans les cercles du pouvoir

Ripple tisse sa toile dans les cercles du pouvoir

Ripple (XRP) surfe sur les critiques sans s’émouvoir. Lentement mais sûrement, l’entreprise Ripple Labs tisse ses partenariats et gagne l’oreille des puissants. Un travail de lobbying nécessaire pour aider à la propagation des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

Interview du responsable marketing de Ripple Labs, Cory Johnson

Ce 12 octobre, Cory Johnson, responsable de la stratégie marketing chez Ripple, accordait une longue interview au magazine Breaker. Il en a notamment profité pour faire le point sur la différence entre le jeton Ripple et Ripple Labs. De manière intéressante, l’homme a également indiqué qu’il était possible que la Securities & Exchange Commission (SEC) américaine ne se prononce jamais sur le caractère du XRP en tant que securities ou non.

Ceci dit, les commentaires les plus marquants concernent l’intérêt de Washington pour les crypto-monnaies ainsi que la crainte liée à la domination du marché chinois sur le minage du Bitcoin (BTC) et de l’Ethereum (ETH) :

« La Maison blanche en particulier semble réfléchir à ce que cela signifie d’avoir environ 80% du minage de Bitcoin ainsi qu’une majorité du minage de l’Ether ayant lieu en Chine. »

De là à en conclure que la Maison blanche soutient XRP, cela nous semble aller un peu vite en besogne. Il semble pourtant que beaucoup de commentateurs aient fait ce pas audacieux.

Ripple et ses relations avec Trump et Washington

L’entreprise Ripple a bien compris que l’adoption de la technologie des registres distribués et de la blockchain devra, tôt ou tard, bénéficier d’un soutien politique pour se réaliser à grande échelle.

Ripple a d’ailleurs publié sur son site officiel le 15 octobre le premier article d’une série de trois contributions sur le sujet intitulé : l’argumentation pour la réglementation des actifs digitaux. La première partie traite du cas pratique du Japon.

Fin septembre, nous apprenions que l’entreprise intensifiait ses efforts de lobbying à Washington en engageant avec d’autres acteurs du secteur, une firme spécialisée. L’objectif est de pouvoir intervenir au niveau du Congrès mais également de l’Internal Revenue Service (IRS, le fisc américain) et la SEC.

Le groupe se dénomme Securing America’s Internet of Value Coalition, soit en français Coalition pour Sécuriser l’Internet de Valeur des États-Unis. A cette occasion, Chris Larsen, président de Ripple Labs, indiquait qu’il y avait beaucoup d’intérêt pour le sujet. Ce n’est d’ailleurs pas le seul groupe de lobby actif dans le domaine. A titre d’exemple, nous citerons la Blockchain Association emmenée par Coinbase entre autres.

Comment se porte le Ripple (XRP) ?

Pour acheter du Ripple, il fallait dépenser 0,45$ l’unité ce 18 octobre. L’évolution du cours du Ripple (XRP) d’ici à la fin de l’année dépendra de nombreux facteurs notamment les politiques et la croissance du nombre d’adhérents à xRapid, le système de liquidité qui utilise XRP.

Selon Forbes, beaucoup d’observateurs estiment que le prix du Ripple pourrait dépasser le dollar d’ici à la fin de l’année. Mati Greenspan, analyste chez eToro, indiquait que cela ne le surprendrait pas bien que les scenarios envisageables sont multiples.

Les derniers mois de 2018 s’annoncent donc haletants.

1
Dépôt minimum
$50
Promotions exclusives
score de l’utilisateur
10
Commencer le trading
La description:
Moyens de paiement
Virement, Virement bancaire
Liste complète des règlements:
CySEC, FCA
Tags:
Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.