L'actualité des coins

Le Samu social de Paris lance la première collecte de dons en crypto-monnaie

Amélie Amélie | il y a 11 mois
602VUES

C’est une grande première dans notre pays ! En effet, le Samu social de Paris vient tout juste d’annoncer le lancement d’une campagne de dons. Mais ce qui fait l’originalité de cette action, c’est que les dons se feront en Bitcoins, en partenariat avec la Maison du Bitcoin.

Un appel aux dons qui fait le buzz

Il y a quelques jours, le Samu social de Paris a lancé un appel aux dons auprès des particuliers. Mais cette fois, l’approche est différente des précédentes actions. En effet, la collecte, qui a débuté ce mardi 16 janvier et qui s’achèvera dans un mois, se fait en Bitcoins. L’objectif de la campagne est de permettre de réduire la fracture numérique et d’accélérer la réinsertion sociale des sans-abri. L’argent récolté servira ainsi à équiper un nouveau centre d’hébergement qui va bientôt ouvrir ses portes à Paris. L’appel aux dons est limité à la monnaie numérique Bitcoin. Mais le Samu social a déclaré que d’ici quelques jours, il serait également possible de payer en Ethereum et en Litecoin.

Des donateurs peu enthousiastes pour l’instant

La Maison du Bitcoin joue un rôle particulièrement important dans la campagne du Samu social. En effet, elle convertira gratuitement les devises récoltées en argent fiduciaire. Et elle ajoutera même à cette somme 0,5 BTC. Cependant, les donateurs sont un petit peu frileux. Il faut savoir qu’en temps normal, pour ce type de dons, un particulier bénéficie d’une réduction d’impôt de 66 %. Malheureusement, avec la crypto-monnaie, ce n’est pas possible. La Maison du Bitcoin est d’ailleurs sortie du silence à ce sujet, expliquant sur son blog que c’était trop compliqué : « La fiscalité sur les crypto-monnaies fait actuellement l’objet de nombreux débats et nous n’avons pas souhaité créer une complexité fiscale de plus. »

Il n’est donc pas certain que la crypto-monnaie ait le succès escompté dans le cadre de cette campagne du Samu social de Paris. D’autant plus que les dons avec les moyens de paiements traditionnels sont également autorisés. L’appel aux dons en Bitcoins est-il une bonne idée ? L’avenir nous le dira.

Source :

Numerama