L'actualité du trading de crypto-monnaies

Le service de sécurité ukrainien attaque le journal de crypto-monnaies russe, Forklog

Tiana Tiana | il y a 12 mois
553VUES

Selon le PDG du journal de crypto-monnaies russe, Forklog, Anatoly Kaplan, son agence de presse serait harcelée par les forces de l’ordre ukrainiennes. Le 15 décembre dernier, des agents du service de sécurité ukrainien ont fouillé l’appartement de Kaplan et les bureaux de Forklog à Odessa. Les raisons de cette descente seraient liées à une association présumée avec des ressortissants américains commettant des activités criminelles.

Des actes illicites de la part du service de sécurité ukrainien

Le service de sécurité ukrainien ou SSU est une institution gouvernementale en charge d’enquêter sur des affaires d terrorisme et des activités de contre-espionnage. Selon M. Kaplan, le propriétaire de l’agence de presse spécialisée dans les crypto-monnaies, les agents ont révélé qu’ils cherchaient des indices en relation avec un groupe d’Ukrainiens et des ressortissants américains ayant commis une fraude financière. La SSU a expliqué aux représentants de Forklog que les suspects utilisaient l’agence de presse pour échanger des Bitcoins contre la monnaie nationale hryvna.

Découvrez ci-dessous les détails de cette intervention :

Anatoly Kaplan et l’organisation des médias russes estiment que l’enquête était injustifiée, car ni Forklog, ni les plateformes associées au site web ‘ont jamais fourni ces types de services. M. Kaplan a déclaré que son agence n’a même pas cette technologie pour proposer de tels services.

Les agents SSU ont confisqué les ordinateurs de la société

Au cours de la perquisition, M. Kaplan détaille que des agents du SSU ont confisqué son ordinateur portable et plusieurs dispositifs de stockage à froid. De plus, l’un des agents a tenté de transférer une partie des fonds Bitcoin de M. Kaplan à une autre adresse lors de la descente.

Selon le propriétaire de l’agence de presse, la seule raison pour laquelle l’agent s’est arrêté est que son avocat les a menacés d’accusation de vol. Toutefois, ils ont confisqué les appareils de M. Kaplan. Le jour suivant, une grande quantité d’Ethereum a été transférée du portefeuille de M. Kaplan à une autre adresse.

Source :

NewsBitcoin