AccueilSeuls 7 % des CFI au Royaume-Uni recommanderaient les cryptos

Seuls 7 % des CFI au Royaume-Uni recommanderaient les cryptos

Un récent sondage a montré qu’une majorité écrasante de conseillers financiers indépendants ne suggérerait pas les actifs digitaux comme options d’investissement.

Un sondage Opinium publié hier a révélé qu’environ 9 conseillers financiers indépendants sur 10 ne recommanderaient pas de s’aventurer dans les mèmes actions ou les crypto-actifs. Le sondage, auquel ont participé 200 conseillers financiers indépendants, indique que la réceptivité à ces deux actifs est encore très faible au Royaume-Uni, malgré leur popularité croissante et leur adoption.

Les crypto-monnaies ont connu une croissance fulgurante au cours de l’année dernière, et elles ont atteint des niveaux de valeur record. Il en a été de même pour les actions mèmes telles que GameStop – dont les chiffres florissants ont été attribués à une attention accrue des médias sociaux. Les experts affirment également que de nombreux non-professionnels ont été attirés par les actifs virtuels pendant la période de pandémie, d’où la croissance accrue.

93 % des conseillers financiers indépendants ne sont pas d’accord avec l’idée que les crypto-monnaies sont d’excellentes options d’investissement et ils conseillent de s’en tenir à l’écart. En outre, 95 % des conseillers financiers indépendants déconseillent fortement d’investir dans les actions mèmes. En outre, 91 % des CFI interrogés ont indiqué qu’ils seraient inquiets si un client lançait l’idée d’investir dans l’un ou l’autre de ces deux actifs, principalement parce qu’ils font l’objet d’une forte attention réglementaire et que leur volatilité est inquiétante.

Un tiers des participants au sondage ont reconnu avoir observé un intérêt accru de leurs clients pour les crypto-monnaies. En revanche, seuls 14% des sondés ont déclaré avoir constaté un intérêt de leurs clients pour les actions mèmes.

Loin du Royaume-Uni, un sondage de recherche réalisé pour le Financial Services Council (FSC) auprès de 2000 répondants en Nouvelle-Zélande a révélé qu’une personne sur cinq avait confiance dans les investissements en crypto-monnaies.  Les 20 % de personnes interrogées ont indiqué qu’elles étaient déjà investies dans la crypto ou qu’elles prévoyaient de le faire. Ce chiffre représente une augmentation de 7 % du nombre de personnes prêtes à investir dans les crypto-monnaies, sur la base des résultats d’une précédente enquête menée en mars 2020.

Le pourcentage de ceux qui ont effectivement investi dans les cryptos a également augmenté de 3 % à environ 9,5 % entre mars 2020 et avril 2021. Le chef du Conseil des services financiers, Richard Klipin, a expliqué les résultats du sondage en déclarant : « … la recherche montre que depuis le début de 2020, la Nouvelle-Zélande a suivi la tendance mondiale à investir dans des actions, ainsi que dans des actifs plus spéculatifs tels que les crypto-monnaies. »

Klipin a également noté que la pandémie de COVID-19 avait entraîné une augmentation de l’adoption des technologies. Cependant, le sondage de recherche a également révélé que les cas croissants de cyber-insécurité préoccupent la plupart (80 %) des Kiwis.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.