L'actualité des coins L'actualité des ICO (Initial Coin Offering)

Tahiti : la crypto-monnaie pour financer le projet d’une île flottante en Polynésie

Amélie | il y a 9 mois
662VUES

Un projet d’île flottante à Tahiti, en Polynésie française, a vu le jour il y a quelques mois. Or, l’aboutissement de ce projet porté par la fondation Seasteading, devrait dépendre d’une levée de fonds exceptionnelle, financée en majeure partie par la crypto-monnaie.

Une conférence de mise en place à Tahiti

C’est l’ingénieur Daniel A. Nagy, docteur en mathématiques et concepteur de la fondation Ethereum de Vitalik Buterin, qui a fait le déplacement en Polynésie française il y a quelques jours. La crypto-monnaie de seconde génération est une véritable référence. Elle devrait s’avérer particulièrement utile dans le financement du projet d’île flottante. L’ingénieur a pris le temps d’expliquer devant une quarantaine de personnes réunies à Tahiti la création du Bitcoin et l’arrivée de l’Ethereum. Il a également démontré pourquoi cette technologie pouvait être profitable à la fondation Seasteading. Cette dernière pourra s’en servir pour financer les 60 millions de dollars que va coûter l’île artificielle. Marc Collins, le président de la société Blue Frontiers chargée de créer le prototype de l’île flottante, a rappelé que tous les fonds déjà levés avaient été récoltés en Bitcoin. Pour l’instant, ces fonds ont servi à financer les études d’impact environnemental de l’île flottante.

Pixabay – Wikilmages

Un financement basé sur la crypto-monnaie

Daniel Nagy a tenu à rappeler également qu’il était possible de créer une monnaie qui deviendrait la devise officielle de cette île flottante polynésienne. Cette monnaie serait utilisée pour acheter de l’immobilier sur l’île et pour les transactions commerciales. Les dernières innovations apportées par la BlockChain permettent d’envisager différents types d’ICO qui seront adaptés à ce projet très ambitieux. Daniel Nagy n’a pas hésité à se rendre à Tahiti pour soutenir le projet. D’ailleurs, il l’a expliqué lors d’une interview pour La Dépêche de Tahiti :

« J’ai été invité par les promoteurs du projet de l’île flottante. Le projet sera financé en crypto-monnaie, ce qui à mon sens est une très bonne idée, parce que les gens qui détiennent des crypto-monnaies partagent des vues similaires avec les Seasteaders. Ils perçoivent ces technologies comme propices à la liberté. Et aussi parce qu’ils sont naturellement plus enclins à prendre des risques. J’ai été invité pour les aider dans cette perspective. »

Il se pourrait donc bien que l’île flottante de Tahiti soit intégralement financée par une crypto-monnaie. L’avenir nous le dira !