L'actualité du bitcoin (BTC)

Telegram utilise le Bitcoin pour contourner l’interdiction de la Russie

Tiana | il y a 5 mois
677VUES

Récemment, les autorités russes ont décidé d’interdire l’application de messagerie instantanée Telegram. Le tribunal de Moscou a pris cette décision le 15 avril dernier. Dans un effort pour combattre le terrorisme dans le pays, le département de la sécurité russe a annoncé que la solution Telegram serait immédiatement interdite. La société a refusé de remettre des données d’utilisateur. Un jour seulement après cette interdiction, le PDG de Telegram Pavel Durov a déclaré vouloir utiliser le Bitcoin afin de financer le développement de solutions permettant aux utilisateurs russes d’accéder à l’application.

Découvrez ci-après une vidéo en anglais montrant cette interdiction :

Telegram veut défier les autorités russes

Les utilisateurs de l’application n’ont plus eu accès à Telegram. Au cours des dernières 24 h, la messagerie instantanée a été bloquée par les fournisseurs d’accès Internet en Russie. Cette décision a été prise en raison du refus de la société de fournir des clés de cryptage aux agences de sécurité russes. Selon le PDG de l’entreprise, c’était une décision facile. Ils ont promis à leurs utilisateurs 100 % de confidentialité et préfèrent cesser leur activité que de ne pas respecter cette règle, a-t-il ajouté.

Telegram est en conflit avec le gouvernement russe depuis un certain temps. Le service de messagerie cryptée est utilisé partout dans le monde. D’ailleurs, c’est une application très connue au Moyen-Orient. Les autorités russes ont affirmé l’utilisation de Telegram à des fins terroristes.

L’utilisation du Bitcoin pour résister à la répression du gouvernement russe

Pavel Durov a refusé les demandes des autorités russes. Il a préféré stopper ces activités dans le pays. Il a expliqué que, malgré l’interdiction, aucune baisse significative de l’engagement des utilisateurs n’a été constatée jusqu’à présent.

Source : Pixabay. Telegram voudrait utiliser le Bitcoin pour financer le développement de solutions permettant aux utilisateurs russes d’accéder à l’application.

La Russie représente environ 7 % de la base d’utilisateurs de Telegram. Et même si la société perd tout ce marché, la croissance de la société dans d’autres pays va compenser cette perte. Mais M. Durov a indiqué qu’il est important pour lui de conserver ses utilisateurs russes.

Source :

NewsBitcoin