L'actualité de l'ethereum (ETH)

La tokenisation est en marche sur Ethereum

Caroline Dooms | il y a 1 semaine
465VUES

Ethereum (ETH) redresse la barre en ce début 2019. L’altcoin ETH reprenait la deuxième place du podium des cryptomonnaies devant Ripple (XRP) il y a quelques jours. Parce qu’une bonne nouvelle ne vient jamais seule, DX.Exchange annonçait la digitalisation des actions de grandes entreprises américaines sur la blockchain d’Ethereum dès janvier. Nos explications.

DX.Exchange, une fintech aux dents longues

Sur la blockchain, vous pouvez en principe tokeniser (ou digitaliser) n’importe quel type d’actif. L’idée de DX.Exchange est simple : pourquoi ne pas tokeniser les actions traditionnelles ? La plateforme de DX.Exchange, lancée le 7 janvier, est donc comparable à une plateforme traditionnelle (voir à ce sujet notre top des plateformes pour acheter des cryptomommaies), mais elle va un pas plus loin.

DX.Exchange permet en effet d’investir dans dix actions cotées sur le Nasdaq sous leur forme tokenisée dont Facebook, Apple et Tesla. Il est également possible d’acheter plusieurs cryptomonnaies. Vous pouvez par exemple acheter du Ripple (XRP), du Bitcoin (BTC) ou encore acheter de l’Ethereum (ETH). D’après DX.Exchange, ce n’est qu’un début, des actions du New York Stock Exchange (NYSE) pourraient être ajoutées prochainement ainsi que celles cotées sur de grandes bourses asiatiques.

Une telle offre a deux atouts de taille :

Démocratiser l’accès aux actions. Des investisseurs étrangers qui n’avaient pas accès à ce marché pourront dorénavant investir dans ces grandes entreprises américaines.

Possibilité de trader en continu. Les traders pourront échanger leurs actions digitalisées 24 heures sur 24 en dehors des heures d’ouverture des marchés traditionnels.

DX.Exchange assure que pour chaque action digitale achetée, une action bien réelle sera également acquise et que l’investissement sera donc 100% garanti et sécurisé.

L’entreprise est réglementée en Estonie et indique que son offre de services est parfaitement légale. Néanmoins, les résidents américains n’ont pas accès à DX.Exchange. Beaucoup de questions devront encore être réglées pour rassurer totalement les investisseurs.

DX.Exchange, un concept prometteur ?

Bien que l’idée soit séduisante et rencontrera probablement un certain public, on ne peut s’empêcher de ressentir une désagréable impression de déjà-vu. Vous vous souvenez de l’énorme crise financière de 2008 qui, au départ des États-Unis, a contaminé l’Europe ? Tout était parti de ces fameux Credit Default Swaps (CDS) qui, par effet domino, avaient empoisonné l’ensemble du système financier mondial.

Une offre comme celle de DX.Exchange a de forts relents de produits dérivés ultra sophistiqués et potentiellement toxiques. Selon Bloomberg, la Securities & Exchange Commission (SEC) américaine a refusé de commenter sur le sujet.

En outre, plusieurs questions pratico-pratiques nous viennent à l’esprit. Quid des réglementations en matière de déclaration d’intérêts, quid des autres normes en vigueur sur les échanges traditionnels, quid encore des protections anti-piratage ?

Les devises digitales qui, rappelons-le, furent bâties sur les cendres de la crise financière, doivent-elles vraiment devenir l’étincelle d’une nouvelle crise potentielle qui, on le sait, pointe déjà son nez ?

Quel intérêt pour l’altcoin Ethereum ?

Nous laisserons là ces considérations éthiques. Au final, l’intérêt de cette nouvelle est que c’est la plateforme d’Ethereum que DX.Exchange a choisie. L’année 2018 ne fut pas tendre avec Ethereum et 2019 devrait réserver son lot d’embûches. Le hard fork Constantinople est imminent et la transition vers un modèle Proof of Stake (PoS) prendra encore un certain temps. Beaucoup de blockchains et leurs devises digitales se sont déclarées concurrentes en 2018 dont EOS (EOS), Stellar (XLM) ou NEO (NEO) pour ne citer que les plus connues.

Néanmoins, force est de constater qu’Ethereum conserve un avantage considérable pour rencontrer les faveurs des développeurs. La fintech DX.Exchange pourrait donner un coup de fouet à la blockchain lui donnant une visibilité accrue auprès d’un nouveau public.

Perspectives sur le cours de l’Ether

Le cours de l’ETH, fortement descendu à la fin 2018, affiche une tendance haussière en ce début d’année. Le prix de l’Ether est de 150 dollars environ soit une belle remontée sur les dernières semaines. En termes de capitalisation, Ethereum est de retour au coude à coude avec Ripple et reprenait même la deuxième place du podium début janvier. Néanmoins, l’altcoin reste nettement en-dessous de ses niveaux antérieurs et devra continuer de convaincre pour espérer consolider cette tendance haussière au sein d’un marché toujours très frileux.

Pour ce qui est du produit proposé par DX.Exchange, nous pensons que la vraie innovation viendra lorsqu’une entreprise acceptera d’émettre des actions digitales uniquement sécurisées via smart contracts (contrats intelligents ou contrats auto-exécutants) sur la blockchain d’Ethereum. Des avancées considérables ont été faites dans le domaine des obligations en 2018 (notamment l’émission Bond-i par la Banque mondiale) et le marché des actions devrait tôt ou tard emboîter le pas. A ce moment-là, la blockchain d’Ethereum aura une réelle carte à jouer pour autant qu’elle ne se fasse pas damer le pion par un concurrent lié aux banques et acteurs financiers traditionnels.

Featured image source: Facebook

Avertissement sur les risques : L’investissement dans les devises numériques, actions et autres titres, matières premières, devises et autres produits d’investissement dérivés  (p. ex. les contrats de différence (« CFD ») est spéculatif et extrêmement risqué. Chaque investissement est unique et comporte des risques particuliers.

Les CFD et autres dérivés sont des instruments complexes et leur négociation est extrêmement risquée, la perte d’argent rapide est possible en raison de l’effet de levier. Vous devez être certain de bien comprendre comment l’investissement fonctionne et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

Les Crypto-devises peuvent largement fluctuer et, par conséquent, elles ne conviennent pas à tous les investisseurs. La négociation des crypto-devises n’est pas supervisée par un cadre réglementaire de l’UE. La performance passée n’est pas une garantie des résultats futurs. Tout historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Votre capital est en danger.

Lorsque vous négociez des actions vous mettez votre capital en danger.

La performance passée ne saurait garantir les résultats futurs. L’historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Les prix peuvent augmenter mais aussi baisser, ils peuvent également fluctuer considérablement, vous pouvez être exposé à des fluctuations de taux de change et vous pouvez perdre tout l’argent investi et même plus. Investir ne convient pas à tout le monde. Assurez-vous que vous avez bien compris les risques et les formalités juridiques. Si vous n’êtes pas sûr, demandez des conseils financiers, juridiques, fiscaux et/ou comptable. Ce site web ne fournit pas de conseil d’investissement, financier, juridique, fiscal ou comptable. Certains liens sont des liens affiliés. Pour plus d’informations, veuillez lire notre avertissement sur les risques et clause de non-responsabilité.