AccueilUn exchange néerlandais de Bitcoin va fermer en invoquant des demandes d’enregistrement DNB difficiles

Un exchange néerlandais de Bitcoin va fermer en invoquant des demandes d’enregistrement DNB difficiles

Une exchange de bitcoin (BTC) aux Pays-Bas est sur le point de fermer ses portes suite à la demande d’enregistrement et aux frais ridicules mis en place par la banque centrale néerlandaise.

L’exchange de Bitcoin néerlandais BitKassa a confirmé qu’il cessera ses activités dans le pays ce mois-ci. Selon la plateforme, cette décision a été motivée par un nouveau développement qui a vu la banque centrale du pays chercher à mettre en place une surveillance réglementaire comme l’exige l’UE.

La banque centrale néerlandaise, De Nederlandsche Bank (DNB), souhaite que les entreprises de crypto du pays s’enregistrent avant le 18 mai. Un avis publié par la banque centrale à l’intention des entreprises de crypto indique clairement que l’enregistrement sera obligatoire, faute de quoi ces entreprises seront fermées.

BitKassa est l’une des premières entreprises à ressentir la pression de la fermeture, les dirigeants de l’entreprise citant la directive de la DNB.

Bien que la décision du régulateur s’inscrive dans le cadre d’une directive européenne exigeant que les pays respectifs assurent la conformité avec les directives de lutte contre le blanchiment d’argent, BitKassa affirme que les frais liés au processus sont ridiculement élevés.

L’exchange a maintenant annoncé qu’elle fermerait ses portes le 17 mai 2020, juste un jour avant la date limite de la DNB.

Mais l’exchange ne veut pas fermer sans faire savoir aux membres de la DNB ce qu’elle pense de ses exigences. La déclaration de la société de crypto a dénoncé le caractère ridicule des frais et autres coûts demandés aux entreprises qui cherchent à s’enregistrer.

Selon l’exchange, il est déraisonnable d’imposer aux entreprises un total d’environ 27 000 dollars de frais et de coûts. Les frais comprennent 5 400 dollars de frais d’enregistrement et 21 600 dollars de « coûts de base » Les frais s’appliquent à toutes les entreprises du pays qui souhaitent s’enregistrer en 2020, quelle que soit leur taille.

Mais ce n’est pas tout. Comme BitKassan l’a annoncé dans sa déclaration, le total des frais auxquels les sociétés de crypto doivent faire face pour les licences dépasse le million de dollars.

La bourse a soutenu que ses estimations indiquent que les entreprises cherchant à se conformer à la directive devront payer près de 1,8 million de dollars pour l’approbation réglementaire qui leur permettra d’opérer dans le pays pendant moins de 8 mois.

Selon ses calculs, ce montant est bien supérieur à ce que « les trusts ou les sociétés de cartes de crédit paient ». L’exchange conclut ensuite que les demandes s’apparentent à « tuer » des startups dans le pays.

BitKassa a promis que son équipe continuerait à s’impliquer dans le domaine des bitcoins à l’avenir ; cependant, il est probable que ce sera maintenant avec des projets qui ne sont pas soumis à la réglementation de la banque centrale.

Les Pays-Bas comptent environ 75 fournisseurs de services de crypto trading et de stockage, et la DNB elle-même a noté que tous n’étaient pas susceptibles de répondre aux demandes d’enregistrement. Toute entreprise qui commercialise des services de crypto-fiat ou de stockage de crypto-monnaie doit s’enregistrer. La demande ne s’applique pas aux fournisseurs de services de crypto-à-crypto.

Tags: