AccueilUne 3ème banque coréenne se lance dans la conservation d’actifs digitaux

Une 3ème banque coréenne se lance dans la conservation d’actifs digitaux

La Woori Bank a suivi l’exemple de la KB Kookmin Bank et de la Shinhan Bank en créant une coentreprise de garde d’actifs digitaux.

La société de services financiers Woori Financial Group, basée à Séoul, a rejoint le marché des services de garde d’actifs digitaux (an englais DACS), selon un rapport publié hier par le Korea Economic Daily. Woori Bank, l’unité bancaire du groupe financier, est en train de créer une joint-venture (JV) de garde d’actifs digitaux en collaboration avec Coinplug Inc, une société de développement de blockchain.

La JV s’appellera D-Custody et devrait être constituée dès la semaine prochaine. Coinplug sera le principal actionnaire de D-Custody, tandis que Woori Bank sera son deuxième actionnaire principal.

Un responsable de la Woori Bank a déclaré : « Sur les marchés étrangers, la garde d’actifs digitaux est devenue une pratique établie et réussie parmi les nouveaux services proposés par les banques. »

Il s’agit d’une pratique particulièrement importante en Corée, où les entités nationales ne sont pas autorisées à utiliser des services d’échange de crypto-monnaies et doivent donc stocker elles-mêmes leurs crypto-monnaies. Cela comporte des risques de perte ou de vol, c’est pourquoi les entreprises coréennes sont désireuses de se tourner vers le DACS.

Toutefois, les banques coréennes, qui jouissent de la meilleure réputation en matière de sécurité et de conservation, n’ont pas le droit d’entrer directement sur le marché DACS, c’est pourquoi elles créent des entreprises communes dont elles ne sont que partiellement actionnaires.

Woori Financial Group n’est pas le premier grand groupe bancaire sud-coréen à agir de la sorte – KB Financial Group et Shinhan Financial Group sont déjà entrés sur le marché DACS.

En novembre dernier, la KB Kookmin Bank, la plus grande banque de Corée du Sud, s’est associée au fonds de capital-risque de crypto Hashed et à la société de blockchain Haechi Labs pour créer Korea Digital Asset (KODA).

Puis, au début de l’année 2021, Shinhan Bank a investi dans la société DACS Korea Digital Asset Custody (KDAC), fondée par le premier échange de crypto-monnaies de Corée, Korbit. La semaine dernière, la Shinhan Bank a fait parler d’elle en devenant la première institution financière traditionnelle de Corée à rejoindre le Conseil de gouvernance de la blockchain de Klatyn. Elle s’est également engagée à développer des services digitaux basés sur Klatyn afin de favoriser l’écosystème fintech.

La NH Bank a également annoncé la semaine dernière son intention de collaborer avec la plateforme de développement de blockchain Hexlant et Korea Information and Communications Co. afin de lancer une activité commune d’actifs digitaux.

Comme l’a expliqué Cho Jin-seok, COO de KODA, « contrairement au trading de crypto-monnaies qui présente un haut niveau d’incertitude, les banques comprennent que l’activité de garde d’actifs digitaux peut être largement sous leur contrôle et relève également de leur domaine d’expertise. »

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.