AccueilWarren affirme que les CBDC peuvent être utiles aux non bancarisés

Warren affirme que les CBDC peuvent être utiles aux non bancarisés

Les remarques de la sénatrice crypto-sceptique interviennent un jour seulement après qu’elle ait écrit au secrétaire au Trésor pour lui demander de prendre davantage de mesures contre les « menaces croissantes » dans le secteur de la crypto.

La sénatrice Elizabeth Warren a écrit mardi à la secrétaire d’État au Trésor Janet Yellen pour lui demander d’utiliser son pouvoir de position pour mettre en œuvre davantage de réglementations sur les crypto-monnaies. Mme Warren s’en est prise aux crypto-monnaies en affirmant qu’elles présentaient des dangers pour l’environnement et le public en raison de la faible réglementation du secteur. Elle a expliqué que des règles « complètes et coordonnées » permettraient de gérer les risques liés aux cryptos et ainsi de protéger le consommateur et le système financier.

« Le FSOC doit agir rapidement pour utiliser son autorité statutaire pour faire face aux risques liés aux crypto-monnaies et réglementer le marché afin de garantir la sécurité et la stabilité des consommateurs et de notre système financier », a-t-elle écrit.

Reconnaissant la demande croissante de crypto-monnaies, Mme Warren, ancienne candidate à la présidence, a soutenu qu’elle exposait les consommateurs et le système financier à des niveaux de menace croissants. La démocrate, qui a longtemps été cynique et critique à l’égard du Bitcoin, a souligné l’urgence de la question, affirmant que si les États-Unis continuaient à ne pas s’en occuper, les crypto-monnaies s’intégreraient plus profondément dans le système financier et que l’explosion de la bulle aurait des conséquences désastreuses.

Mme Warren, qui est également membre de la commission bancaire du Sénat, a assisté plus tard dans la journée à une audience programmée sur la crypto où elle a poursuivi son combat contre la crypto. Elle l’a décrite comme étant dirigée par « un groupe obscur et sans visage de super codeurs et de mineurs ».

Dans une tournure d’événements plutôt inattendue, la sénatrice a semblé changer d’avis sur les actifs virtuels de manière assez spectaculaire lors d’une interview Squawk Box de CNBC hier. Elle a reconnu que les monnaies digitales pourraient bien offrir une solution aux clients qui n’ont pas accès aux services bancaires. La sénatrice a dépeint les monnaies digitales des banques centrales (CBDC) comme des actifs intéressants, en faisant valoir qu’elles pourraient combler le vide que les grandes banques n’ont pas réussi à combler jusqu’à présent.

« Il y a eu un énorme échec des grandes banques à atteindre les consommateurs dans tout le pays. La monnaie digitale et la monnaie digitale de banque centrale peuvent être une réponse à cet égard. »

Cependant, elle a maintenu que l’adoption des actifs virtuels devait être faite avec prudence tout en considérant l’impact qu’ils pourraient avoir sur les systèmes financiers. Mme Warren a insisté sur le fait que l’acceptation des crypto-monnaies doit tenir compte des risques associés. En ce qui concerne la fiscalité, elle a affirmé que toutes les formes de richesse devaient être taxées, et que les crypto-monnaies ne faisaient pas exception à la règle.

Tags:
Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.