L'actualité du bitcoin (BTC)

Le Zimbabwe interdit le Bitcoin

Amélie | il y a 4 mois
566VUES

Le Zimbabwe a pris une décision radicale concernant le Bitcoin. En effet, les autorités politiques du pays ont tout simplement choisi d’interdire l’émission, la vente, l’achat, l’échange et l’investissement de crypto-monnaies. Nombreux sont les citoyens à crier au scandale.

Une décision polémique

C’est le 11 mai dernier que la banque centrale du Zimbabwe est sortie du silence pour confirmer la mauvaise nouvelle. Le pays a pris la décision d’interdire la possession, le trading ainsi que le transfert de Bitcoins. Si cette mesure ne bouleversera sans doute pas le marché des crypto-monnaies au niveau international, les citoyens sont quant à eux très contrariés par cette mesure.

Pixabay – Mohammed Hassan / Les autorités du Zimbabwe ont pris une décision radicale.

En effet, les crypto-monnaies permettent de contourner l’hyperinflation. Or, le Zimbabwe traverse une période très compliquée, le pays émettant un billet de 100 000 milliards de dollars ! Les autorités politiques étant inquiètes de l’engouement de la population pour les crypto-monnaies ont tout simplement décidé de les interdire. Ainsi, la RBZ, c’est-à-dire la Reserve Bank of Zimbabwe, a fermé les services offerts par les institutions financières aux sociétés de Bitcoins.

Une interdiction immédiate

Le directeur de la RBZ, Norman Mataruka, a déclaré : « En tant qu’autorité monétaire, la Reserve Bank of Zimbabwe est le dépositaire des fonds publics et a l’obligation de préserver l’intégrité des systèmes de paiement. »

Le délai imposé est de 60 jours, l’objectif étant que les banques mettent fin à tout accord lié aux monnaies virtuelles. Selon les autorités, cette décision a été prise dans l’intérêt du pays, afin de sauvegarder l’intégrité du système financier.

Pixabay – Geralt / Le Bitcoin est maintenant interdit dans le pays.

Le gouverneur de la banque centrale, John Mangudya, a expliqué : « La Reserve Bank of Zimbabwe n’a ni autorisé, ni agréé une personne, une entité ou une bourse pour proposer l’émission, la vente, l’achat, l’échange ou l’investissement dans des monnaies/coins/tokens virtuels au Zimbabwe. Les bourses telles que BitFinance, Golix et Styx24 ne sont pas autorisées ou réglementées par la Reserve Bank. »

Il semble toutefois que ce ne soit pas dans l’intérêt des citoyens qui, dans le contexte de crise financières grave, ne peuvent plus du tout échapper au système. La décision prise par le Zimbabwe est à l’origine de nombreuses polémiques.

Source :

BTC Manager