Présentation et définition de la crypto-monnaie Ark (ARK)

La création de Ark

La crypto-monnaie Ark a un parcours atypique. C’est lorsque François-Xavier Thoorens quitte le projet Lisk que Ark voit le jour. A l’époque, les membres de Lisk pensent que les fondateurs manquent de vision et lorsque l’un des développeurs quitte le navire, cela provoque une remise en question globale de la communauté. Plusieurs dizaines de membres décident d’ouvrir un groupe pour discuter de l’avenir de Lisk. 9 personnes vont émerger de ces débats et se lancer dans un nouveau projet : le projet Ark, en référence à l’Arche de Noé.

L’Ico d’Ark

Le groupe de développeurs lance une ICO, “Initial Coin Offering” pour financer le projet. L’ICO doit atteindre un minimum de 2000 bitcoins pour être validée. En décembre 2016, la levée de fonds est un échec : elle n’atteint pas le plancher défini et ne peut donc pas être confirmée. En 2017, l’équipe réussit à trouver un nouvel accord avec les donateurs et peut enfin lancer sa crypto-monnaie.

Les fonctionnalités d’Ark

Ark est la toute première monnaie cryptographique de type PoS (Proof of Stake) à s’équiper d’une clef USB sécurisée comme hardware Wallet. La blockchain Ark permet une validation des transactions ultra-rapide : un bloc peut être créé toutes les 8 secondes. 60 fois plus rapide que sa concurrente Bitcoin, Ark est une des monnaies virtuelles les plus rapides du marché.

La coopérative Ark Ecosystem

Avec l’expansion d’Ark, il est devenu important de sécuriser le projet et de protéger les fonds. C’est ainsi qu’a été lancée la SCIC Ark Ecosystem, dans le but de donner priorité au projet et non aux actionnaires. Dans ce modèle d’organisation, 52,5% des actifs générés sont alloués au développement du projet.