Définition et fonctionnement du Bitcoin (BTC)

Le Bitcoin, qu’est-ce-que c’est ?

Définition du Bitcoin

Le Bitcoin est la toute première monnaie virtuelle à avoir été créée par Satoshi Nakamoto, déclenchant alors une véritable révolution dans le monde des transactions financières. Son nom « Bitcoin » est la contraction des mots anglais « bit », qui correspond à une unité de mesure binaire, et de « coin » qui signifie « pièce de monnaie ».

Le Bitcoin, la crypto-monnaie la plus répandue

L’émission du Bitcoin se limite à 21 millions d’unités, chacune divisible jusqu’à la huitième décimale. Avec un capital avoisinant les 200 milliards d’euros, elle est aujourd’hui la monnaie cryptographique la plus importante sur le marché et est reconnue depuis 2012 par la Banque Centrale Européenne comme le schéma de monnaie virtuelle le plus répandu et abouti.

Comment fonctionne le Bitcoin ?

Cette crypto-monnaie s’appuie sur un système de paiement virtuel peer-to-peer. Chaque transaction est stockée dans un registre public sécurisé, le « blockchain », et ne nécessite aucun intermédiaire : il s’agit donc d’un fonctionnement décentralisé, s’appuyant sur un système de nœuds. Chaque nouveau bloc ajouté à la chaîne doit être vérifié, sécurisé puis enregistré : c’est ce qu’on appelle « le minage ». Les utilisateurs qui effectuent ces contrôles, les mineurs, sont ensuite rémunérés pour chaque nouveau bloc enregistré.

Le Bitcoin est une monnaie virtuelle qui n’a pas de représentation réelle. C’est-à-dire que vous ne pouvez pas avoir de bitcoins sur vous en retirer à un distributeur. Ces bitcoins ne se trouvent que sur Internet et, au même titre que l’or à une certaine époque, servent de monnaie d’échange lors de différentes transactions. Il est prévu que 21 millions de bitcoins soient disponibles lorsque le déploiement de la monnaie sera terminé, c’est-à-dire en 2140. Cependant, aucune entité ou État ne pourra créer ses propres bitcoins.

Comment fonctionnent les transactions ?

Avant de savoir comment utiliser les bitcoins, il faut bien comprendre ce que sont les clés publiques et les clés privés. Chaque utilisateur dispose d’une de chaque. La clé privée est unique et seul son propriétaire la connaît. Elle permet à un utilisateur de crypter le message qu’il envoie lors d’une transaction. Pour lire ce message, il faut une clé publique. Ce qui fait que seuls les propriétaires de bitcoins peuvent lire les messages qui indiquent les transactions.

Ces messages apparaissent dans la blockchain, une sorte de registre qui indique toutes les transactions effectuées avec des bitcoins. Avant d’y être inscrite, une transaction est vérifiée par la chaîne de blocs. Ce qui fait que la blockchain ne peut pas être falsifiée.

De plus, les transactions sont encore plus sécurisées grâce à la numérotation des bitcoins. Chaque bitcoin dispose en effet d’un numéro le rendant unique. Ce qui fait qu’une personne ne peut pas vendre un même bitcoin plusieurs fois et qu’il ne peut pas vendre un bitcoin qu’il ne possède pas. Ces numéros sont bien évidemment affichés dans les transactions qui apparaissent sur la blockchain. Toutes ces mesures permettent de faire du Bitcoin un moyen de paiement totalement sécurisé et transparent.

Comment utiliser les bitcoins ?

Donc, si vous voulez vendre des bitcoins, vous devez déposer une offre annonçant le nombre de bitcoins et le prix que vous en voulez. Si vous trouvez un acheteur, vous lui enverrez un message qui sera crypté grâce à votre clé privée. Une fois que la transaction est validée, elle apparaît donc dans la blockchain et tous les utilisateurs peuvent être informés de la transaction.

Au contraire, si vous voulez acheter des bitcoins, vous devez répondre à une offre qui correspond au montant que vous voulez investir. Une fois que la transaction est conclue, le vendeur vous envoie un message crypté que vous pouvez lire grâce à votre clé publique. Après l’acceptation de la transaction, l’acheteur reçoit ses bitcoins alors que l’argent est envoyé au vendeur. Cette opération se fait automatiquement.

Enfin, chaque transaction est vérifiée par des mineurs. Ces mineurs sont récompensés en recevant les nouveaux bitcoins mis en circulation.

Quels sont les avantages et les inconvénients du Bitcoin ?  

L’utilisation du Bitcoin permet non seulement de s’affranchir des intermédiaires lors d’une transaction mais aussi des frais bancaires. Elle rend également possible des transferts simples, rapides, sécurisés et privés. Cependant, cette monnaie virtuelle reste instable. Même si elle a fortement augmenté depuis sa création, il faut prendre en considération le risque qu’elle puisse perdre rapidement de sa valeur.

Ce qu’il faut retenir

  • Le Bitcoin est une monnaie virtuelle qu’on ne retrouve que sur Internet.
  • Il faut bien distinguer les clés publiques et les clés privées.
  • De nombreuses mesures de sécurité permettent de faire du Bitcoin un moyen de paiement hautement sécurisé.
  • Les transactions conclues sont toutes répertoriées dans la blockchain, ce qui permet des transactions sécurisées et transparentes.

Lisez le White Paper Bitcoin traduit en français par COIN24.FR

Avertissement sur les risques : L’investissement dans les devises numériques, actions et autres titres, matières premières, devises et autres produits d’investissement dérivés  (p. ex. les contrats de différence (« CFD ») est spéculatif et extrêmement risqué. Chaque investissement est unique et comporte des risques particuliers.

Les CFD et autres dérivés sont des instruments complexes et leur négociation est extrêmement risquée, la perte d’argent rapide est possible en raison de l’effet de levier. Vous devez être certain de bien comprendre comment l’investissement fonctionne et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

Les Crypto-devises peuvent largement fluctuer et, par conséquent, elles ne conviennent pas à tous les investisseurs. La négociation des crypto-devises n’est pas supervisée par un cadre réglementaire de l’UE. La performance passée n’est pas une garantie des résultats futurs. Tout historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Votre capital est en danger.

Lorsque vous négociez des actions vous mettez votre capital en danger.

La performance passée ne saurait garantir les résultats futurs. L’historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Les prix peuvent augmenter mais aussi baisser, ils peuvent également fluctuer considérablement, vous pouvez être exposé à des fluctuations de taux de change et vous pouvez perdre tout l’argent investi et même plus. Investir ne convient pas à tout le monde. Assurez-vous que vous avez bien compris les risques et les formalités juridiques. Si vous n’êtes pas sûr, demandez des conseils financiers, juridiques, fiscaux et/ou comptable. Ce site web ne fournit pas de conseil d’investissement, financier, juridique, fiscal ou comptable. Certains liens sont des liens affiliés. Pour plus d’informations, veuillez lire notre avertissement sur les risques et clause de non-responsabilité.