Logo Ethereum Classic crypto-monnaie

La naissance d’Ethereum Classic

Ethereum Classic est né en 2016 suite au piratage d’un smart contract sur le réseau Ethereum qui a provoqué le détournement de plus de 10% des tokens ETH alors en circulation. L’équipe de développeurs a souhaité mettre en place un fork pour annuler le piratage et redonner les fonds aux détenteurs mais cette initiative n’a pas été soutenue par tout le réseau. En effet, revenir sur des transactions passées, même frauduleuses, remettrait totalement en cause le caractère immuable de la blockchain. Il en résulte donc un schisme dans la blockchain Ethereum qui s’est scindée en deux versions. Le nouveau protocole Ethereum Classic correspond à la version du piratage et il contient toujours tous les blocs des transactions passées.

Le fonctionnement d’Ethereum Classic

L’Ethereum Classic utilise des tokens appelés Ether Classic qui ont les mêmes caractéristiques que les Ether du réseau Ethereum. Les deux réseaux s’appuie sur le même fonctionnement de base : la création d’applications  et l’exécution de “smart contracts” dans la blockchain, via un système open-source totalement décentralisé. Si le réseau Ethereum Classic a une capitalisation boursière beaucoup moins importante que son précurseur, il a tout de même réussi à s’imposer dans le monde des crypto-monnaies et a atteint plus de 1,5 milliards de dollars de valeur boursière.

La limite de tokens ETC

Contrairement à Ethereum, Ethereum Classic a défini une limite quant à l’émission des tokens ETC. La distribution de jetons prendra donc fin lorsque 210 millions d’entre eux seront déjà en circulation.

Inline
Inline