AccueilMonero (XMR)

Qu'est-ce que le Monero - Une monnaie virtuelle ou plus encore ?

Monero est arrivé sur la scène des crypto-devises en offrant ce qui était jusqu'alors un territoire inexploré lors de son dévoilement : l’anonymat. Le concept d'anonymat complet était encore théorique lorsque Monero a été lancé le 18 avril 2014. Le projet repose sur une blockchain opaque alimentée par le jeton XMR, la monnaie numérique native de la blockchain Monero.

Le projet Monero a été développé par une équipe de 7 développeurs, dont 3 seulement ont une identité connue : Francisco « ArticMine » Cabañas, David Latapie et Riccardo Spagni, qui est l'actuel développeur principal. Les autres ne sont identifiés que par des pseudonymes : Smooth, Binaryfate, Luigi1111 et NoodleDoodle. Bien que construit sur une technologie open-source, l'argument de vente de Monero est l'anonymat complet qu'il offre. Ses transactions ne peuvent pas être retracées, ce qui protège les détenteurs de Monero des regards indiscrets du public. 

(XMR)

Monero

Prix

échange 24h

7 Days Change

Capitalisation du Marché

Pourquoi Monero a-t-il été inventé ?

Lorsque Monero a été développé, il cherchait à résoudre le besoin criant d'un anonymat complet et, dans une large mesure, il a comblé ce vide. À l'époque où Monero a été lancé, il n'existait pas de monnaie numérique offrant des transactions sans traces. Cependant, aujourd'hui, quelques autres projets suivent le chemin de ses caractéristiques révolutionnaires comme ZCash. 

Le Monero a été conçu comme une monnaie qui fonctionne indépendamment des forces de contrôle comme les banques centrales et les agences gouvernementales de régulation. L'une des plus grandes critiques à l'encontre des monnaies fiduciaires est que la base de leur création et leur valorisation manquent de transparence. Le Monero tire aujourd'hui sa valeur des forces du marché de l'offre et de la demande, ainsi que d'autres facteurs de l'économie mondiale.

En dehors de ce qui précède, Monero peut également être utilisé comme suit :

  • En tant que moyen d'échange pour le règlement de biens et de services 
  • Dans les marchés de devises numériques qui permettent le trading de biens numériques 
  • Intégré dans des portefeuilles numériques qui permettent des paiements instantanés 

Informations générales sur Monero

Comment fonctionne Monero et quelle est la technologie qui se cache derrière ?

L'écosystème de Monero est piloté par le logiciel Nebula Nitrogen, qui permet d'effectuer des transactions sans traçabilité. Les transactions sur le réseau sont relayées par le Dandelion++, qui propage les reçus et les paiements. Chaque transaction sur le réseau est rendue possible par un portefeuille, qui est la principale méthode de stockage de n’importe quelle crypto-monnaie. Ainsi, lorsque des jetons XMR sont envoyés d'une personne à une autre, ils n'apparaissent que dans les portefeuilles individuels.

Les transactions qui sont initiées sont traitées par les mineurs qui sont responsables de la sécurité et de la validation de toutes les entrées sur le réseau. Le protocole utilisé actuellement est le modèle de preuve de travail (PoW), également utilisé dans l'écosystème Bitcoin. La caractéristique innovante du mécanisme PoW est qu'il nécessite la résolution de puzzles mathématiques avant que la valeur ne soit créée ou transférée.

Le protocole Cryptonote

La véritable force de Monero réside dans son protocole d’exécution : le Cryptonote. Contrairement à Bitcoin, le « double spending » est impossible et grâce à son système « ring signature, elle garantit un anonymat total à ses utilisateurs. L’expéditeur des fonds est ainsi protégé : dès que sa transaction est envoyée, elle est immédiatement mélangée à plusieurs autres transactions en attente. Les bénéficiaires sont également protégés grâce aux « stealth adresses » qui sont générées dès qu’une personne reçoit des fonds, pour masque sa trace.

Monero est-il de l'argent réel ?

Monero est plus que de l'argent réel. Il possède un écosystème complet qui accepte le XMR comme moyen de reconnaissance et de facilitation de la valeur. Ainsi, le XMR est de l'argent réel car il permet de stocker, d'échanger et de transférer de la valeur. Monero est aussi beaucoup plus que cela.

Actuellement, Monero fonctionne comme Bitcoin en ce qui concerne son utilisation comme méthode de paiement alternative en dehors des devises fiat. Toutefois, au vu des progrès réalisés dans l'écosystème, nous ne devons pas exclure la possibilité que d'autres utilisations se développent à l'avenir. 

L’algorithme utilisé par le protocole Monero permet la création de 18,4 millions de pièces sur 8 ans. Il n’est pas possible d’acheter directement des tokens Monero, il faudra obligatoirement convertir des bitcoins.

Frais et charges du Monero

La transaction moyenne sur le réseau Monero est de 0,0022 $, ce qui pourrait facilement entrainer de micro-transactions. Cependant, dans les moments où le prix de la crypto-devise s'élève, les frais à payer pourraient être plus élevés. 

Un autre facteur qui peut avoir un impact sur les frais de transaction est l'encombrement du réseau, bien que ce soit rarement le cas. Une caractéristique flagrante de Monero est que la hiérarchisation des transactions peut entraîner des frais de transaction plus élevés. Bien que cela ne soit pas imposé à l'initiateur de la transaction, il est parfois préféré en fonction de l’urgence liée au transfert. S'il y a beaucoup de transactions en attente, celles dont les frais sont prioritaires (et donc plus élevés) seront traitées avant les autres.

Lors de l'achat de Monero sur les crypto-bourses, la méthode habituelle consiste à utiliser des cartes de débit ou de crédit, ce qui entraine des frais entre 3 % et 7 %. Les commissions sur virements bancaires, en revanche, sont généralement plus faibles car comprises entre 0,2 % et 0,5 %. Pour les utilisateurs de dépôts bancaires, vous pouvez vous attendre à des frais fixes, qui varient selon qu'ils sont effectués localement ou à l'étranger.

Quels sont les avantages du Monero ?

Monero a des points communs avec la blockchain Bitcoin en tant que méthode de paiement. Parmi les autres avantages, on peut citer :

Fongibilité - L'une des principales caractéristiques des crypto-devises est leur fongibilité. Leurs unités sont remplaçables et de valeur égale. Un XMR est toujours égal à un autre et cela est dû à la mesure standardisée de la valeur qui accompagne la conception du jeton.

Décentralisé - Le Monero fait valider toutes les transactions par un mécanisme de consensus de preuve de travail, ce qui évite d'avoir recours à un organisme centralisé comme les banques centrales pour le gérer.

Transactions rapides - Un autre avantage flagrant des blockchains est l'utilisation de l'automatisation. Les transactions sont vérifiées sur la base de voies d'autorisation qui ne nécessitent pas d'efforts manuels, ce qui accélère le rythme de traitement.

Anonymat - Monero profite d’une popularité élevée grâce à sa position de leader en matière de crypto-devises offrant un anonymat total. La valeur du XMR sur un portefeuille Monero ne peut être estimée en examinant l'explorateur Monero car les détails des transactions sont cryptés.


Le Monero peut-il être utilisé de manière anonyme ?

La réponse évidente est oui

Cependant, ce qui n'est pas souvent affirmé, c'est le fait que de nombreuses personnes utilisent des plateformes d'échanges qui sont réglementées pour profiter du Monero. Lorsque vous achetez une quantité de XMR par le biais de ces plateformes, on peut vous demander des justificatifs d’identité et de résidence pour pouvoir faire les transactions que vous souhaitez effectueer. C'est là que s'arrête la traçabilité. 

Pour de nombreuses crypto-devises, les transactions peuvent être visualisées à l'aide de l'explorateur de chaque plateforme. Pour Monero, l'explorateur ne révèle pas les portefeuilles réels qui sont utilisés pour les transactions. L'initiateur de la transition, qu'il soit vendeur ou acheteur, ne peut pas non plus découvrir l'autre partie à la transaction.

Ainsi, pour chaque transaction, la blockchain utilise un hybride des adresses des portefeuilles de l'expéditeur et du destinataire qui ne peuvent être déchiffrées dans le rapport de l'explorateur. Ce qui se passe à chaque transaction est tel qu'une identification est générée à la place des adresses de portefeuille avant qu'elle ne soit transmise pour autorisation et que les mineurs peuvent valider avant que la vérification ne soit terminée.

Dans quelle mesure le Monero est-il sûr ?

Monero est sûr car il utilise la cryptographie pour l'identification des portefeuilles et l'authentification des transactions. Cependant, des cybercriminels ont pu s'infiltrer sur le réseau l'année dernière (2019) et ont corrompu l'interface de la ligne de commande, de sorte que les personnes qui ont téléchargé des codes du réseau ont été exposées à des pièges de phishing. Le point positif est que la brèche a été corrigée rapidement.

En ce qui concerne les utilisateurs particuliers qui n'ont pas besoin de télécharger des codes, ils n'ont pas été touchés. Là encore, il est important de souligner que l’exploitation d’une brèche n'a pas été ciblée sur la blockchain elle-même, car cela serait presque impossible, mais sur les codes qui sont en interface avec les commerçants et les systèmes de commerce électronique.


Qui travaille sur le développement du Monero ?

Le principal développeur de l'écosystème Monero est aujourd'hui Riccardo Spagni qui a travaillé avec une équipe initiale de 7 personnes pour donner naissance au jeton XMR. Cependant, bien que l'on ne sache pas grand-chose sur 5 des membres de l'équipe en raison de leur préférence pour l'anonymat, Spagni est resté sous les feux de la rampe au fil des ans. 

La dernière mise à jour Nitrogen Nebula 0.16.0.0 a été achevée au deuxième trimestre 2020 : 49 développeurs faisaient partie de l'équipe pour mettre au point 81 539 nouvelles lignes de code afin d'accélérer et de sécuriser l'écosystème. Le résultat de cette mise à jour est un renforcement de la sécurité et une diminution de l'utilisation de la bande passante. En effet, on s'attend à ce que les temps de traitement des transactions soient plus rapides à l'avenir.

Lightning Network

En dehors de l'équipe officielle reconnue, d'autres efforts comme le Lightning Network méritent également d'être mentionnés. Bien que le Lightning Network n'ait pas été spécifiquement créé pour le développement de Monero, son optimisation de la preuve de travail signifie que Monero est également un bénéficiaire de ses efforts de recherche. La principale note de cet effort de recherche est que les micropaiements peuvent être groupés et passés en entrée unique, de sorte que le coût de la transaction est considérablement réduit, ce qui évite les retards dans le réseau.

Quelles institutions financières utilisent Monero ?

À l'heure actuelle, aucune institution financière de premier plan n'est ouvertement impliquée dans le développement de Monero ou son amélioration. Cela dit, le nombre croissant de crypto-bourses et de plateformes de trading dans le monde qui permettent de trader le XMR constitue une base solide pour la poursuite de son utilisation et de sa viabilité. Il y aurait plus de 22000 voies de crypto-trading à explorer dans le monde entier pour profiter du Monero.

Le minage du Monero

Monero utilise l'algorithme de preuve du travail, qui exige que les mineurs se mettent en concurrence pour tenter de résoudre une difficulté mathématique en devinant la solution requise pour qu'un nouveau bloc soit créé et ajouté à l’écosystème. Le producteur de la solution acceptée est récompensé par des jetons XMR nouvellement créés (actuellement 3,41 XMR). Le mode de fonctionnement de la preuve de travail est tel qu'il dissuade de faire une double dépense ou de se faufiler sans consensus dans le cerveau du réseau. L'utilisation des détails des transactions effectuées comme base pour les transactions ultérieures signifie qu'il est très improbable de profiter frauduleusement du réseau.

Portefeuilles Monero

Le portefeuille Monero est conçu pour stocker tous les jetons Monero et il en existe différents types :

  • Monero GUI - Portefeuille de bureau
  • Monerujo - Portefeuille mobile
  • MyMonero - Portefeuille Internet
  • Guarda- Portefeuille Internet/mobile
  • Edge - Portefeuille mobile

De plus, il existe également des options de stockage matériel à explorer. Trezor et Ledger Nano S sont les plus populaires pour le stockage de XMR sur une solution physique.

 

Cela vaut-il la peine d’investir dans Monero ?

Les crypto-devises sont connues pour leur volatilité des prix. Cependant, les analystes en investissement diront que « plus le risque est élevé, plus le rendement est potentiellement important ». De nombreux traders Monero expérimentés conviendront que le marché est connu pour ses hauts et ses bas réguliers. Les hauts constituent une bonne opportunité de vendre pour ceux qui ont acheté le jeton à un prix bas. Les bas donnent également de bonnes perspectives d’achat. Quoi qu'il en soit, l'investisseur semble avoir les deux voies pour en tirer profit. Mais, comme pour tous les investissements, il n'y a pas de bénéfices garantis.

Toute personne qui achète des jetons Monero devra faire attention à utiliser le bon type de portefeuille pour une meilleure sécurité ses jetons. Utiliser un portefeuille non compatible signifiera envoyer les jetons dans une impasse. Il est possible dans ce cas que vos crypto-fonds soient irrécupérables. Bien que des portefeuilles différents attirent des investisseurs différents, il est toujours conseillé de stocker vos jetons en dehors d'une crypto-bourse lorsque vous ne faites pas de trading actif. Si vous recherchez un énorme retour sur votre investissement Monero, il serait peut-être judicieux que vous exploriez le marché des produits dérivés comme les CFD et que vous compreniez comment fonctionne le crypto-trading.

Nouvelles

L’IRS récompensera de 625 000 dollars toute personne capable de briser Monero

L’Internal Revenue Service américain a fixé une récompense de 625 000 dollars à quiconque...

Les transactions quotidiennes de Monero (XMR) atteignent un nouveau record

La crypto-monnaie axée sur la privacy a connu d’énormes volumes de transactions depuis le...

Création frauduleuse de Monero : Le C3N neutralise un botnet de 850 000 ordinateurs

Après avoir fait la une des journaux avec le G7 de Biarritz, la France...

Monero finalise les 3 audits du protocole Bulletproofs. Quel impact sur le cours ?

Monero (XMR) a fait de l’anonymat l’un de ses principaux leitmotivs. Le Monero est...

Le nouveau malware de Monero transfère des fonds à l’université Kim-Il-Sung, en Corée du Nord

Des experts ont détecté un nouveau robot minier Monero. Ce malware aurait été à...

The Pirate Bay utilise en catimini votre CPU pour miner du Monero

Un script de minage de cryptomonnaie a été décelé accidentellement par les visiteurs de...

Crypto-monnaies alternatives

Stellar
Stellar logo Stellar »
Bitcoin
Bitcoin logo Bitcoin »
Tezos
Tezos logo Tezos »
Dash
Dash logo Dash »
EOS
EOS logo EOS »
Ethereum Classic
Ethereum Classic logo Ethereum Classic »

FAQs

  1. Cela dépend de la plateforme que vous utilisez. Les courtiers réglementés ont besoin que vous fournissiez une pièce d'identité valide pour trader XMR.

  2. Oui. De nombreuses plateformes permettent aux utilisateurs d'acheter Monero avec Bitcoin.

  3. Oui, vous pouvez trader Monero en toute sécurité dans plus de 100 pays du monde.

  4. Oui. Les CFD Monero sont disponibles au trading. Vous pouvez y investir en faisant appel à un courtier CFD.

  5. Le jeton a atteint un maximum de 120 $ et un minimum de 40 $ en 2019.

  6. Non. Vous êtes libre de vendre toute quantité de Monero que vous détenez.

  7. Le Ledger Nano S et Trezor sont les principaux portefeuilles physiques.

  8. Non. Les jetons compatibles ERC-20 sont hébergés sur la blockchain Ethereum et Monero est hébergé sur sa propre blockchain.