AccueilMonero (XMR)Miner Monero

Tutoriel débutant pour miner Monero

Monero logo
Monero (XMR)
...
échange 24h
...
échange 7 jours
...
Capitalisation du Marché
...

Décentralisés par nature, les réseaux blockchains tels que Monero ne dépendent pas d'autorités telles que les banques pour effectuer des transactions au nom des titulaires de comptes. C'est le travail des mineurs de Monero. Monero utilise un mécanisme de Proof of Work (PoW), qui implique que les mineurs utilisent des ordinateurs pour résoudre des problèmes mathématiques avancés afin de valider les transactions et d'ajouter de nouveaux coins XMR au réseau. Contrairement à d'autres crypto-monnaies, Monero est conçu pour être résistant aux ASIC, et ne nécessite donc aucun équipement spécial.

Détails du minage de Monero

Si vous êtes intéressé par le minage de Monero, vous devez d'abord comprendre ce qu'est le minage, comment il est effectué et pourquoi le réseau en a besoin.

Qu'est-ce que le minage de Monero ?

Comme toute autre crypto-monnaie qui utilise le consensus Proof of Work (PoW), Monero nécessite des opérations de minage digital pour que le réseau reste sécurisé et fonctionne. À la différence de l'argent traditionnel, les crypto-monnaies n'ont pas d'autorité émettrice et n'ont pas besoin de banques ou d'autres institutions pour conserver des traces du transfert de valeur.

Ce sont les mineurs qui s'en chargent. Gardiens et mainteneurs du réseau Monero, ces personnes valident toutes les transactions au sein du réseau. Les transactions validées sont notées dans des fichiers digitaux appelés blocs. Les blocs sont créés par la méthode PoW, qui demande aux mineurs de résoudre des énigmes complexes pour trouver les réponses. Lorsque les mineurs parviennent à résoudre le problème, ils obtiennent le droit d'ajouter le bloc au réseau et reçoivent des récompenses sous la forme de tokens XMR nouvellement créés.

Pourquoi les mineurs de Monero sont-ils importants ?

La monnaie fiduciaire, ou forme traditionnelle d'argent, est contrôlée par les banques et, en tant que dépositaires, elles peuvent jouer avec votre patrimoine sans que vous puissiez y faire quoi que ce soit. Les banques centrales émettent de nouveaux billets, et elles peuvent en imprimer autant qu'elles le souhaitent, créant ainsi une augmentation de l'offre et diminuant le pouvoir d'achat de votre argent. Vous ouvrez des comptes dans les banques et leur confiez votre argent, qu'elles investissent sans votre consentement explicite dans différentes entreprises pour générer des bénéfices. Elles peuvent limiter la quantité d'argent que vous pouvez retirer et même suspendre votre compte, vous laissant à leur merci.

Les mineurs remplacent ces institutions et ces autorités. En termes simples, les mineurs sont l'épine dorsale de Monero. Ils donnent le feu vert aux transactions, permettant l'échange de valeur sur la blockchain. Les mineurs résolvent les équations pour la création de nouveaux blocs, propageant le réseau, et les récompenses de bloc résultantes ajoutent à l'approvisionnement crucial de nouveaux coins.

Il y a ensuite le problème de la double dépense, que les mineurs résolvent. Les itérations précédentes des monnaies digitales avaient des difficultés à gérer les doublons. De nature digitale, les coins pouvaient simplement être copiés comme des fichiers sur un ordinateur, ce qui aurait fait tomber tout le système financier. Les transactions sur la blockchain sont horodatées et un ensemble de celles-ci est rassemblé en un seul bloc avant d'être partagé avec d'autres mineurs. Chaque bloc nouvellement créé est lié, par cryptographie, au bloc précédent. Cela crée une chaîne immuable de blocs (d'où le nom de blockchain) et permet aux mineurs de déterminer quelle transaction est légitime, en notant le débit et le crédit dans les wallets du destinataire et de l'expéditeur respectivement, ce qui rend impossible pour l'expéditeur de dépenser à nouveau les coins.

Limitations du minage de Monero

Monero a été lancé en 2014 comme un coin axé sur la vie privée qui a une limite de 18,4 millions de coins en totalité, avec 17,8 millions déjà minés. Alors que la monnaie fiduciaire n'a pas de limite quant au nombre d'unités pouvant être produites, ce qui provoque l'inflation, Monero prend la voie déflationniste et limite ce qui sera en circulation. De nouveaux coins XMR sont frappés lorsque les mineurs trouvent un bloc et sont remis au mineur qui les a trouvées en guise de récompense. Avec un bloc miné toutes les deux minutes, cela signifie qu'il y a un approvisionnement régulier de nouveaux coins.

Cet approvisionnement peut toutefois changer. Dans un processus appelé “halving", la récompense par bloc est réduite de 50 % tous les quatre ans environ. Cela exerce une pression sur le marché et entraîne une hausse de la demande, qui se traduit par une augmentation de la valeur.

Vous pouvez imaginer comment cela peut être attrayant pour les gens, et beaucoup ont rejoint la blockchain Monero en tant que mineurs, à la recherche de profits. Monero, cependant, a quelques tours dans son sac. Le premier est l'ajustement de la difficulté de minage. Les ordinateurs puissants introduits par les mineurs signifient que les blocs seront minés plus rapidement, mais la difficulté de minage est ajustée par le code Monero pour maintenir le temps de production des blocs à un intervalle constant de 2 minutes. Deuxièmement, les développeurs de Monero ont constamment ajusté le code pour le rendre résistant aux ASIC afin que le réseau atteigne une décentralisation maximale.

Astuce pour miner Monero de manière efficace et rentable

Contrairement à d'autres blockchains basées sur le PoW, comme Bitcoin et Ethereum, la communauté et les développeurs de Monero n'ont jamais apprécié les ASIC (machines dédiées construites spécifiquement pour être des mineurs efficaces et puissants). La meilleure façon de miner des coins XMR est d'utiliser le processeur (CPU) ou la carte graphique (GPU) de votre ordinateur. Cependant, le minage en solo n'est pas rentable, et vous devrez soit rejoindre un pool de minage, soit louer de la puissance de hash en utilisant le cloud mining.

Les aspects techniques du minage de Monero expliqués

Avant de décider de commencer à miner vos propres coins XMR et de mettre la main sur le matériel ou le service de minage, il y a quelques choses que vous devez savoir. Étant donné que votre machine va résoudre des problèmes mathématiques afin de recevoir une récompense en bloc, vous devez comprendre certains aspects techniques afin de trouver le matériel qui vous convient.

Hashrate simplifié pour Monero

  • Que signifie le mot hashrate ?

Le hashrate est simplement le nombre de calculs qu'un ordinateur peut tenter dans un temps donné. Le hashrate vous permet de déterminer la puissance de calcul totale engagée dans le réseau Monero et la proportion de votre contribution, ce qui vous permet de calculer les chances d'être le premier à résoudre l'équation et à recevoir des récompenses de bloc.

  • Pourquoi un hashrate plus élevé est-il important ?

Comme le hashrate détermine le nombre de calculs que votre appareil peut effectuer, un hashrate plus élevé signifie que vous avez plus de chances de réussir à miner un bloc. Au niveau du réseau, un hashrate plus élevé se traduit par une plus grande difficulté pour un mineur.

Le hashrate est également utilisé pour déterminer la santé du réseau XMR. Pour détourner un système blockchain, un mineur doit avoir un hashrate qui le place dans la majorité (communément appelé attaque à 51 %). Plus le hashrate du réseau est élevé, plus il est improbable qu'un mauvais acteur soit capable de faire une telle chose. Même s'il est possible de le faire, le coût du matériel et la consommation électrique sont trop élevés pour que cela soit réalisable sur un réseau à haut hashrate.

  • Comment le hashrate est-il mesuré ?

Le hashrate est mesuré en multiples de milliers de hashs (ou le nombre binaire 1024, pour être précis) par seconde. Les unités les plus courantes sont le kilohash, le megahash, le gigahash, le terahash et le petahash. Au fil du temps, Monero a connu plusieurs sauts de hashrate, se situant dans la gamme des Mh/s pendant les 4 premières années de son existence. Au fil du temps, de plus en plus de mineurs ont rejoint le réseau et ont joué avec la gamme Gh/s avant de retomber brutalement. Actuellement, le réseau a un débit d'environ 2,3 Gh/s, bien inférieur à celui des autres crypto-monnaies de cette taille, car il ne permet pas aux ASIC de grande puissance de participer.

Puissance de traitement : CPU and GPU

La puissance de traitement est la capacité d'un ordinateur ou d'un appareil à effectuer un travail utile. Plus la puissance de traitement d'un ordinateur est élevée, plus le hashrate est important. 

Grâce à une communauté active de développeurs, les codes de Monero sont constamment adaptés pour rendre difficile le minage du coin XMR par les FPGA (Field-Programmable Gate Arrays, qui sont essentiellement des ASIC moins sophistiqués) et les ASIC. Il s'agit d'une guerre constante car les mineurs trouvent de nouveaux moyens de contourner les limites des codeurs et la communauté bifurque régulièrement le réseau pour passer à des méthodes qui ne sont pas fructueuses pour les ASIC.

Au départ, cela a été réalisé avec l'algorithme de hashing CryptoNight PoW, qui dépendait fortement de la latence de la RAM. Les GPU, qui disposent d'une quantité inférieure de RAM, sont très désavantagés, et comme les ASIC ne disposent d'aucune RAM, ils sont extrêmement lents. Le dernier algorithme, RandomX, crée une machine virtuelle, nécessitant l'utilisation de la RAM et du CPU uniquement, coupant définitivement du réseau les machines les plus puissantes.

Cela n'a pas empêché les mineurs de combiner leur puissance de calcul. Les pools de minage se sont développés et ont atteint des hashrates importants même en utilisant uniquement des CPU.

Hashrate nécessaire pour miner Monero avec succès

Image Source : CoinWarz.com

La nature résistante aux ASIC de Monero signifie qu'il n'y a jamais eu d'augmentation énorme du hashrate XMR. En même temps, comme il y a beaucoup plus de mineurs en nombre, la sécurité du réseau est toujours forte. Monero a un hashrate d'environ 2,3 Gh/s.

Même les CPU les plus puissants d'aujourd'hui atteignent difficilement quelques dizaines de Kh/s. Le minage individuel est possible, mais les chances d'obtenir suffisamment de blocs réussis pour compenser le coût de fonctionnement de ces ordinateurs 24h/24 sont très faibles. Il est de loin préférable de rejoindre un pool de minage, où vous contribuez votre puissance à une opération de minage partagée et recevez des récompenses en blocs proportionnelles à votre part du pool. Ainsi, vous recevrez des récompenses de manière beaucoup plus régulière que si vous miniez seul.

Avantages et inconvénients du minage de Monero

Avantages

Gagner des coins XMR en tant que récompenses de bloc.
Les frais de transaction sont un bonus supplémentaire
Protégez votre patrimoine des regards indiscrets grâce à la confidentialité inhérente à XMR
Même si tous les coins sont minés, vous pouvez toujours gagner des revenus liés aux frais de transaction
XMR est considéré comme un bon actif d'investissement
Gagnez un flux de revenus plus régulier grâce au pool de minage

Inconvénients

La volatilité des prix peut vous faire subir des pertes
Le minage en pool peut réduire considérablement vos revenus
Faire fonctionner des ordinateurs 24h/24 peut s'avérer coûteux et énergivore

DIY du minage de Monero – Comment débuter

Maintenant que vous avez une bonne compréhension du concept de minage de Monero, la prochaine étape logique est de commencer votre propre minage de XMR. Discutons de quelques points sur la configuration dont vous aurez besoin pour le faire.

Le meilleur matériel de minage pour Monero

Étant donné que le minage de Monero est conçu pour être inefficace pour les GPU et totalement impossible pour les ASIC, vous avez de bonnes chances de mener votre propre opération de minage de XMR sans avoir à creuser trop profondément dans vos poches. Pour réaliser des bénéfices, vous devrez tout de même investir dans un ordinateur puissant doté d'une bonne unité centrale et d'une mémoire vive suffisante (généralement 2 Go dédiés uniquement au minage). Voici quelques-uns des meilleurs processeurs que vous pourriez envisager.

L'EPYC 7502P 32-Core 2.5 GHz d'AMD est peut-être le meilleur processeur que vous pouvez trouver sur le marché et qui peut vous aider à miner du XMR. Cet énorme processeur possède 32 cœurs et peut vous donner jusqu'à 23,9 Kh/s avec l'algorithme RandomX Monero exécuté sous Linux OS. Disponible pour près de 2 600 $ sur Amazon, la haute vitesse s'accompagne d'un prix à la hauteur.

Si Linux n'est pas votre système d'exploitation préféré, vous pouvez toujours opter pour le processeur 32 cœurs Ryzen Threadripper 3970X d'AMD, qui peut miner XMR sous Windows à 19,9 Kh/s. Avec 600 $ de moins que l'EPYC, vous pouvez obtenir ce processeur pour 2 000 $.

Si vous avez un budget limité, le processeur Intel Xeon E5-2670 v3 est peut-être une meilleure option. Ce processeur produit 11,4 Kh/s, ce qui est nettement inférieur à l'EPYC, mais comme il s'agit d'un produit abandonné, vous pouvez en acheter un d'occasion bon marché pour seulement 133 $. 

Autres coûts à considérer

Si les coûts des processeurs ont un rôle à jouer dans vos finances, il existe plusieurs autres coûts dont vous devez tenir compte. Outre le processeur, vous devrez vous procurer une carte mère compatible, une quantité suffisante de mémoire vive, une alimentation, un disque dur et d'autres composants tels que des écrans et des claviers pour construire l'ensemble de la machine.

Viennent ensuite les coûts électriques. Les machines ont bien sûr besoin d'être alimentées en électricité, tout comme leurs systèmes de refroidissement. Vous devrez garder à l'esprit les tarifs électriques locaux. Si vous résidez dans un climat plus chaud, vous aurez peut-être besoin d'un système de refroidissement supplémentaire.

Pour réussir à miner du XMR, vous devrez très probablement vous joindre à un pool de minage. Dans ce cas, vous devrez également tenir compte des frais d'adhésion.

Commencez à miner !

Une fois l'ordinateur prêt, il ne vous reste plus qu'à installer le logiciel de minage et à vous connecter à un pool. Vous devrez installer un logiciel de minage qui coordonnera votre processeur avec l'algorithme. Vous pouvez utiliser XMR-Stak pour miner sur des machines Linux ou Windows. Ce logiciel est l'un des kits Monero les plus régulièrement mis à jour et peut s'adapter à une grande variété de processeurs. XMR-Stak est également capable d'exécuter des GPU, donc si vous pensez pouvoir miner avec succès avec votre GPU, vous pouvez simplement le télécharger et commencer à miner. Parmi les autres choix populaires, citons XMRig, MinerGate et Monero Spelunker.

Vous pouvez également consulter les différents pools de minage mis en place pour XMR. MinerXR, SupportXMR et XMR Nanopool ne sont que quelques-unes des options qui s'offrent à vous. Vous devrez vous inscrire sur leurs sites Web et consulter les instructions sur la façon de rejoindre leurs pools. Normalement, cela consiste à vous connecter au réseau en utilisant leur adresse IP, mais de nombreux pools fournissent de petits kits logiciels qui effectuent toutes ces connexions pour vous.

Solutions/services de minage

Les pools de minage permettent à des personnes du monde entier de combiner leur puissance de calcul et d'agir comme un seul ordinateur distribué. Les chances des membres de résoudre les énigmes de Monero et d'obtenir des récompenses de bloc augmentent ainsi de manière significative, et les mineurs reçoivent une partie des récompenses de bloc en fonction de leur part de la puissance du pool. 

Cela peut s'avérer très efficace, car le minage en solo donne rarement lieu à une récompense de bloc. Ces services ont aussi leurs inconvénients, comme la réduction des profits (les XMR étant distribués entre les participants en fonction du ratio de leurs contributions de hashing). Il existe également plusieurs modèles de paiement différents utilisés par les différents pools, ce qui peut entraver vos profits ou augmenter vos risques :

  • Pay Per Share (PPS): Les pools versent un bénéfice fixe en fonction de votre part de pool, que des blocs soient minés avec succès ou non. Bien que cela offre des paiements garantis, vous perdez le droit aux récompenses de blocs individuels et aux frais de transaction.
  • Full Pay Per Share (FPPS): C'est pratiquement la même chose que le PPS, mais avec l'avantage supplémentaire que les participants gagnent également des frais de transaction. Les paiements sont inférieurs à ceux du PPS, et c'est ce que vous devrez prendre en compte avant de rejoindre un pool.
  • Pay Per Last N Share (PPLNS): En transférant la quasi-totalité des risques aux participants, les pools ne partagent que les récompenses de bloc effectivement gagnées. Les risques sont beaucoup plus élevés, mais les récompenses le sont aussi.

MineXMR est l'une des plus grandes plateformes de minage en pool de Monero. Elle a un hashrate combiné de 730 Mh/s, ce qui représente environ 31 % de la puissance de l'ensemble du réseau aujourd'hui. Avec plus de douze mille membres, elle a miné 24 600 blocs jusqu'à présent. Il vous suffit de vous inscrire et de suivre les instructions pour connecter votre processeur au réseau. MineXMR utilise le modèle PPLNS, ce qui signifie que vous ne recevez qu'une part des blocs minés avec succès. MineXMR facture également des frais de pool de 1 %, alors assurez-vous que vous savez que vos récompenses peuvent être considérablement diluées.

Les personnes qui ne veulent pas investir dans des machines à miner mais qui veulent quand même gagner des XMR ont une autre option : utiliser des services de cloud mining, où elles achètent simplement de la puissance de calcul à des pools de minage pour une durée déterminée. Cela vous libère des lourds investissements initiaux que vous feriez pour acheter les différents composants de votre plateforme de minage, l'installation et la mise en place. Avec un modèle de location, vous ne vous retrouvez pas non plus avec des factures d'électricité trop élevées.

Bien que vous économisiez beaucoup d'argent lorsque vous commencez à miner, le cloud mining est un modèle de location, et vous devez donc constamment payer pour votre part des récompenses de blocs. Deuxièmement, c'est le fournisseur de services qui court le plus de risques, car il possède tout le matériel et supporte les coûts d'entretien et de fonctionnement. Pour compenser cela, les fournisseurs de cloud mining ont non seulement un loyer plus élevé que ce à quoi vous pourriez vous attendre, mais ils ont également des clauses qui leur permettent de fermer votre contrat de force s'ils subissent des pertes. Surveillez de près les détails du contrat si vous souhaitez opter pour le cloud mining.

En outre, il existe de nombreux fournisseurs frauduleux dans le secteur du cloud mining, et vous devriez toujours effectuer des recherches approfondies avant de vous inscrire. Les évaluations de Trustpilot sont souvent un bon indicateur de la fiabilité, et si un fournisseur offre des rendements trop bons pour être vrais avec peu d'inconvénients, faites preuve de prudence. 

Si vous souhaitez opter pour le cloud mining, jetez un œil à Hashgains. Cette plateforme dispose de grands pools et propose le minage de nombreuses crypto-monnaies. Elle propose 4 contrats différents, le moins cher coûtant seulement 39 $ pour deux ans. Il vous offre 0,5 Kh/s et vous coûte 0,05 $ par jour pour la maintenance. Le forfait supérieur vous offre 12,5 Kh/s pour 975 $. Ils proposent également des forfaits personnalisés qui peuvent s'avérer utiles.

Où conserver mes coins après les avoir minés ?

Les crypto-monnaies comme Monero reposent sur le fait que les détenteurs de jetons traitent directement avec leurs coins, sans passer par des intermédiaires comme les banques. Les jetons sont stockés dans des ‘wallets', et vous en aurez besoin si vous voulez miner. Les paiements et les récompenses seront envoyés à vos portefeuilles connectés, et votre choix de wallet est impératif. Un wallet non sécurisé peut mettre en péril la sécurité de vos coins et réduire à néant tout le travail et l'argent investis dans le minage.

Pour sécuriser pleinement votre opération, assurez-vous de consulter notre sélection des meilleurs wallets du marché actuel.

1
Dépôt minimum
$50
Promotions exclusives
Notre score
10
Plateforme primée de trading des crypto-monnaies
11 modes de paiement, y compris PayPal
Réglementé par FCA et Cysec
Commencer le trading
Moyens de paiement:
Virement bancaire, Virement
Full Regulations:
CySEC, FCA
2
Dépôt minimum
$1
Promotions exclusives
Notre score
9.3
Les mondes porte-monnaie du matériel le plus populaire
Acheter, gérer et sécuriser votre Crypto en un seul lieu
Compatible avec plus de 100 + cryptocurrencies
Commencer le trading
Moyens de paiement:
Carte de crédit, BitPay
Full Regulations:
3
Dépôt minimum
-
Promotions exclusives
Notre score
8.7
Les mondes porte-monnaie du matériel le plus populaire
Acheter, gérer et sécuriser votre Crypto en un seul lieu
Compatible avec plus de 100 + cryptocurrencies
Commencer le trading
Moyens de paiement:
Carte de crédit, BitPay, PayPal
Full Regulations: