Qui est Satoshi Nakamoto ?

Pour toute personne qui s’intéresse un minimum aux crypto-monnaies, le nom de Satoshi Nakamoto est loin d’être inconnu. Nous allons donc vous en dire un peu plus sur cette personne qui a un rôle prépondérant dans l’histoire de la crypto-monnaie et plus précisément du Bitcoin.

Présentation de Satoshi Nakamoto

Satoshi Nakamoto est connu pour être le créateur du Bitcoin. Cependant, nous ne savons que peu de choses sur lui étant donné qu’il a voulu garder son identité secrète. La seule information officielle que nous avons date de 2009, époque à laquelle il prétendait être un Japonais de 37 ans. On peut cependant avoir de gros doutes sur l’exactitude de cette information, notamment en raison de l’absence totale de publications en japonais et de la qualité de son anglais, qui ferait plus penser à un anglophone.

Selon les informations qu’il a lui-même fournies, il travaillerait sur le projet Bitcoin depuis 2007. En 2008, il réserve le nom de domaine bitcoin.org avant de publier un document dans lequel il présente le Bitcoin. Ce document est ensuite transmis aux utilisateurs potentiels via une liste de diffusion. Bitcoin-QT, la première version du Bitcoin, sort en 2009 avec les premiers exemplaires de la monnaie, qui seront ensuite appelés des tokens ou des coins. Le 12 décembre 2010, il passe la main à Gavin Andersen, son successeur, avant de se retirer. Avant de partir, il permet à Gavin Andersen d’accéder au projet SourceForge Bitcoin et à la clé d’alerte qui permet d’alerter le réseau de tout événement important en diffusant un message à toute la communauté. À partir de cette date, on ne retrouve pas de publications publiques de sa part. Les seules nouvelles qu’on ait est un message privé datant de mai 2011, dans lequel il s’adressait à Martti Malmi en lui indiquant : « Je suis passé à autre chose et je ne serai probablement plus là à l’avenir. »

Cependant, Satoshi Nakamoto est également connu pour avoir été le premier mineur de bitcoins. À un moment donné, il était même le seul mineur de bitcoins, ce qui fait qu’il a réussi à accumuler un grand nombre de bitcoins. On estime en effet que sa fortune est proche du million de bitcoins.

Les spéculations sur l’identité de Satoshi Nakamoto

Alors que l’identité de Satoshi Nakamoto est toujours restée secrète, un grand nombre d’hypothèses et de rumeurs ont surgi, des plus sérieuses aux plus farfelues. Voici donc les principales d’entre elles :

  • La première d’entre elles est Martti Malmi, un prodige finlandais de l’informatique. C’est en effet l’auteur de la première transaction de bitcoins et son nom a mystérieusement disparu du site Bitcoin à partir du départ de Satoshi Nakamoto. Mais d’autres noms ont circulé, tels que celui de Michael Clear, un spécialiste irlandais du codage informatique ou un consortium de trois chercheurs informaticiens composé de Neal King, Vladimir Oksman et Charles Bry. Enfin, parmi les autres candidats crédibles qui ne sont restés qu’au niveau de rumeurs, on retrouve Jed McCaleb, le fondateur de la plateforme MtGox, Vili Lehonvirta, un économiste et programmateur de jeux vidéo finlandais, et Shinichi Mochizuki, un prodige japonais des mathématiques, notamment spécialisé dans la théorie des nombres.
  • Des rumeurs encore plus fantaisistes ont vu le jour. Il a par exemple été dit que Satoshi Nakamoto était en fait l’association de quatre grandes marques, c’est-à-dire SAmsung, TOSHIba, NAKAmichi et MOTOrola. D’ailleurs, remarquez que lorsque on associe les premières lettres de chaque marque (en majuscules ci-dessus), on obtient Satoshi Nakamoto. Une deuxième rumeur tout aussi fantaisiste rapporte que le Bitcoin serait en fait une opération menée par la NSA et que sous le nom de Satoshi Nakamoto se cachait en réalité un groupe de travail d’une cinquantaine de personnes. D’après la rumeur, la NSA l’utiliserait afin de sous-traiter les attaques en force brute sur des transmissions chiffrées. Cela lui permettrait de diminuer leur coût en interne tout en pouvant créer un système de rétributions pour ceux qui minent du Bitcoin.
  • Parmi les pistes les plus crédibles, on retrouve Nick Szabo, qui appartenait au mouvement des cyberpunks dans les années 90. Ce groupuscule avait plusieurs objectifs, dont celui de créer une monnaie virtuelle et anonyme. De plus, entre 1998 et 2005, il participa au développement de Bit Gold, qui est un peu l’ancêtre du Bitcoin. Cependant, le système a vite tourné court puisqu’il n’était pas suffisamment protégé contre les attaques. Enfin, le 16 avril 2014, une étude menée par un groupe d’étudiants dirigés par le Dr Jack Grieve est arrivée à la conclusion que Nick Szabo serait l’auteur du livre blanc du Bitcoin, ce qui en ferait le fondateur.
  • Le 6 mars 2014, une journaliste de Newsweek prétend avoir retrouvé Satoshi Nakamoto. Il s’agirait en fait d’un Américain d’origine japonaise. Son vrai nom est Dorian Nakamoto et il coulerait une retraite paisible aux États-Unis. Cependant, le lendemain de cette déclaration, un message a été publié sur le compte officiel de Satoshi Nakamoto indiquant qu’il n’était pas Dorian Nakamoto.
  • Enfin, Craig Steven Wright – un chercheur australien – a également été pressenti comme étant Satoshi Nakamoto. Tout commence le 8 décembre 2015, lorsque deux journalistes du célèbre magazine américain Wired publient toute une série d’indices crédibles désignant l’Australien. Cependant, l’authenticité des indices n’a pas pu être confirmée et les clés PGP fournies semblaient avoir été antidatées. Toutefois, il rencontre Gavin Andersen, le successeur de Satoshi Nakamoto, début 2016. Lors de cette rencontre, Gavin Andersen est persuadé d’échanger avec son ancien mentor. Cependant, Craig Steven Wright propose ensuite des preuves de son identité qui sont considérées fausses par les experts. L’Australien promet alors d’apporter d’autres preuves avant de finalement se rétracter.

Ce qu’il faut retenir

  • Satoshi Nakamoto est le créateur du Bitcoin. Grâce à son invention, il est parvenu à révolutionner le monde du paiement en ligne avec une crypto-monnaie fiable et viable.
  • Cependant, ce qu’on retient le plus de lui est tout le mystère qui entoure son identité.
  • De nombreuses personnes ont été désignées comme étant le véritable Satoshi Nakamoto, mais il n’a jamais été possible de le prouver. Le mystère demeure donc toujours.

Avertissement sur les risques : L’investissement dans les devises numériques, actions et autres titres, matières premières, devises et autres produits d’investissement dérivés  (p. ex. les contrats de différence (« CFD ») est spéculatif et extrêmement risqué. Chaque investissement est unique et comporte des risques particuliers.

Les CFD et autres dérivés sont des instruments complexes et leur négociation est extrêmement risquée, la perte d’argent rapide est possible en raison de l’effet de levier. Vous devez être certain de bien comprendre comment l’investissement fonctionne et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

Les Crypto-devises peuvent largement fluctuer et, par conséquent, elles ne conviennent pas à tous les investisseurs. La négociation des crypto-devises n’est pas supervisée par un cadre réglementaire de l’UE. La performance passée n’est pas une garantie des résultats futurs. Tout historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Votre capital est en danger.

Lorsque vous négociez des actions vous mettez votre capital en danger.

La performance passée ne saurait garantir les résultats futurs. L’historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Les prix peuvent augmenter mais aussi baisser, ils peuvent également fluctuer considérablement, vous pouvez être exposé à des fluctuations de taux de change et vous pouvez perdre tout l’argent investi et même plus. Investir ne convient pas à tout le monde. Assurez-vous que vous avez bien compris les risques et les formalités juridiques. Si vous n’êtes pas sûr, demandez des conseils financiers, juridiques, fiscaux et/ou comptable. Ce site web ne fournit pas de conseil d’investissement, financier, juridique, fiscal ou comptable. Certains liens sont des liens affiliés. Pour plus d’informations, veuillez lire notre avertissement sur les risques et clause de non-responsabilité.