Présentation et définition de la crypto-monnaie Zcash (ZEC)

Le réseau Zcash : présentation

Zcash est un protocole décentralisé de transactions financières qui s’appuie sur un système innovant. Le système Zcash réside sur un procédé très performant, appelé le zk-SNARK. Cette technologie poussée garantit l’anonymat total de chaque transaction. Tout comme Bitcoin, le protocole Zcash utilise une blockchain comme registre de transactions. Cependant, dans Zcash, on distingue deux types d’adresses : les t-adress (transparentes) et les z-adress (protégées). Les t-adress permettent d’effectuer des transactions classiques, inscrites dans la blockchain et consultables. En revanche, les transactions réalisées depuis des z-adress sont conservées uniquement sous forme de chiffrage. On ne connaît ainsi aucune information sur l’expéditeur, sur le destinataire ou sur le montant de la transaction. Comment peut-on alors valider une opération dans ce cas de figure ? C’est là que le procédé zk-SNARK intervient. Il permet en effet de vérifier que la transaction est valide, sans en connaître aucun élément. Ce procédé est appelé « Preuve Zero-Knowledge ».

Les tokens ZEC

En octobre 2016, le réseau a émis ses premiers jetons, les ZEC. L’offre totale de tokens est fixe et s’élève à 21 millions d’unités. Pour le minage, Zcash utilise l’algorithme Equihash, qui s’appuie principalement sur la quantité de mémoire vive d’une machine. Un bloc de Zcash peut être généré toutes les 2 minutes 30.

Zcash : une entreprise

Contrairement à Bitcoin ou Ethereum, Zcash est une entreprise. Zcash prélève sur les récompenses attribuées aux mineurs une taxe de 10% pour rémunérer les investisseurs et toute l’équipe. On parle de « Founders’ Reward ».

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.